Changé

(6 160 Changéen, 3 468 ha) est une commune de la Mayenne dans Laval Agglomération, juste au nord de Laval. Le centre-ville est sur la rive droite de la Mayenne mais l’espace urbanisé, fait surtout de lotissements pavillonnaires en arabesques, s’étend sur les deux rives de la Mayenne. Un peu au nord, le finage, étiré d’est en ouest, est traversé par l’A81, flanquée de la LGV; un gros échangeur à péage avec la D31 est à l’ouest, près du hameau des Landes. Au NO, hameau des Chênes Secs avec quelques entreprises sur la D31, et traces d’anciennes carrières, avec déchetterie à la Houdairie. La partie SE du finage est intégrée à l’agglomération de Laval par plusieurs zones d’activités autour du grand rond-point D900-N162, qui offre la communication la plus directe entre Laval et l’A81. Au NE, golf de Laval (83 ha, 27 trous) avec lotissement résidentiel (la Chabossière) au-dessus de la Mayenne, côté gauche.

Le groupe Lactalis y est très présent avec 950 salariés, répartis entre la laiterie Lactalis Fromages (200) et le centre logistique du groupe (310), les laits et crèmes Lactel (120), les produits frais lactés LNUF (210), les transports Guy Robin (70 sal.) et BPA (45 sal.). La métallerie-mécanique est bien représentée: fonderie Saint-Jean (140 sal., ex-AutoCast ex-Valfond reprise en 2012), métalmécanique AIMM (210 sal.) et STTM (30 sal.), équipements aérauliques France-Énergie (45 sal.), chaudronnerie-tuyauterie SIT (35 sal.), serrurerie Baron (20 sal.). Dans d’autres domaines, atelier de brochage Brio (160 sal.) du groupe Agir-Graphic; pièces plastiques Europlastiques (70 sal.) et Multitude (70 sal.); matériel de saisie informatique Osys (40 sal.); produits vétérinaires Ceva (25 sal.); viandes Abattage-Découpe (45 sal.). Une partie des activités est orientée vers les transports, la logistique et la distribution, notamment de denrées alimentaires, avec plusieurs transporteurs dont le groupe Séché (370 sal.) qui s’occupe aussi d’enlèvement de déchets; et Bouhallier (100 sal.), M. Bertin (35 sal.), Tradex (20 sal.).

Dans les services et commerces, Changé a des magasins Carrefour (25 sal.), Decathlon (45 sal.), Boulanger (30 sal.); centre technique Apave (30 sal.); service aux entreprises Coodémarrage (40 sal.), assurances Allianz (35 sal.), affaires Séché Alliance (35 sal.), Prest Alliance (20 sal.); comptabilité Fiteco (65 sal.), Altoneo (40 sal.), Sofidem (40 sal.), et Soregor (20 sal.), ingénierie Farago (25 sal.); négoce de matériel Bretagne Manutention (25 sal.). Dans le bâtiment, installations électriques Eiffage (150 sal.), SPIE (80 sal.), Dessaigne (30 sal.), Elitel (20 sal.); nettoyages SPID (Deniau, 90 sal.), Samsic (35 sal.), Maison et Services (30 sal.), Madeline (20 sal.), gardiennage CGS (55 sal.), publicité Adrexo (20 sal.); espaces verts Leroy (75 sal.); travaux agricoles Gobe (25 sal.).

La commune accueille une clinique neuro-psychiatrique (45 sal.), des bases de loisirs avec plan d’eau sur la Mayenne, un golf; on y préserve les sites classés du Sault Gaultier et de la Châtaigneraie. Changé a eu 2 400 hab. en 1861 puis sa population s’était abaissée à 1 240 hab. en 1931 et n’était encore que de 1 400 hab. dans les années 1960; elle a sensiblement crû ensuite, passant les 3 000 en 1984, et gagnant 1 060 hab. après 1999.


Changé

(6 660 Changéens, 3 506 ha dont 1 070 de bois) est une commune de la Sarthe à 7 km ESE du Mans, limitrophe du Mans mais dans la communauté du Sud-Est du Pays Manceau, sur la D323; plusieurs châteaux dont celui de la Paillerie au sud (19e s.) et celui de la Buzardière (15e et 18e s.) à la limite orientale, près du bois de Loudon; un lycée professionnel; maisons de retraite médicale Korian (60 sal.) et Medotels Artémis (Korian, 50 sal.).

Changé est traversée par la rocade du Mans qui se confond avec la N23 et, plus à l’est, par l’autoroute A28 vers Tours; les deux partagent un gros échangeur à péage à la pointe nord du finage dans le Bois de Graves. Le Bois de Changé, à l’ouest, est grignoté par les extensions urbaines. La ville avait déjà 2 900 hab. en 1841; sa population est descendue à 2 030 en 1931, puis est remontée; elle s’est accrue de 1 300 hab. depuis 1999 (+24%). La commune accueille plusieurs zones d’activité au sud-ouest le long de la N23, et quelques établissements notables: charcuteries LBC (Luissier-Bordeau-Chesnel, 45 sal.) et Doire (Tradition Sarthoise, 20 sal.), et négoce de charcuterie de l’Alliance Océane et Charcutière (75 sal.); ateliers Précision mécanique du Lorouer (CMC, 20 sal.) et Mécamaine (20 sal.); installations électriques Sygmatel (35 sal.), ERS Maine (50 sal.) et Telelec Réseaux (25 sal.); plomberie Secop (25 sal.), travaux publics Sarthoise ESBTP (35 sal.); La Poste (40 sal.); magasin Super-U (65 sal.).

Le nouveau canton de Changé a 8 communes, 28 900 hab.


Change (Le)

v. Bassillac-et-Auberoche