Chârost

(990 hab., 1 097 ha) est un ancien chef-lieu de canton du Cher dans l’arrondissement de Bourges, 27 km au SO de la préfecture dans la vallée de l’Arnon; restes d’une abbatiale romane du 12e s. et 15e s. (fermée), château avec donjon du 11e s.; atelier métallurgique Précitube (groupe Sandvik, matériel médical, 65 sal.). La population communale, qui avait atteint 1 700 hab. dans la seconde moitié du 19e s., est à peu près stable depuis 1920, avec une très légère tendance à la baisse depuis 1975. Chârost adhère à la communauté indroise d'Issoudun (Issoudun (Pays d’)).

Le nouveau canton de Chârost est identique à l'ancien, avec 14 100 hab., 13 communes et 30 489 ha dont 5 227 de bois; situé en Champagne berrichonne, limitrophe du département de l’Indre, il est traversé du SO au NE par une ancienne voie romaine dite Chaussée de César, qui passe par Saint-Florent-sur-Cher et se dirige vers Bourges. Son territoire atteint au NE l’autoroute A71 et la banlieue de Bourges, où le canton est traversé du sud au nord par la vallée du Cher et où se trouvent les agglomérations industrielles de Saint-Florent-du-Cher et Lunery. La partie nord et les confins méridionaux sont très boisés.

Son nom est inhabituel, l'attribution du «bureau distributeur» se faisant en principe à la commune la plus peuplée du canton. Or Lunery atteint 1 590 hab.

Le canton contient deux communes membres de la communauté indroise d'Issoudun, Chârost et Saint-Ambroix (370 hab.).


Chârost

v. Issoudun (Pays d’)