Château-Gontier-sur-Mayenne

(17 670 Castrogontériens, 6 849 ha) est une sous-préfecture de la Mayenne, 29 km au sud de Laval. «Sur Mayenne» a été ajouté en 2019 à l’occasion de la fusion avec les communes d’Azé et de Saint-Fort. Auparavant en 1990, La Bazouges (3 300 Baziliciens) avait été intégrée. La nouvelle commune a 1 120 hab. de plus que ses composantes en 1999.

Château-Gontier (12 350 hab., 2 803 ha) est de part et d’autre de la Mayenne, où a été aménagé un port de plaisance, mais beaucoup plus développée à l’ouest qu’à l’est, comme d’ailleurs son finage. Elle est née comme forteresse en bord de Mayenne, flanquée d’un prieuré; il lui reste une tour sur les treize que comportait son enceinte, de vieilles rues avec maisons à pans de bois, des hôtels des 17e et 18e s. sur les quais, le cloître des ursulines; le prieuré bénédictin du 11e siècle a laissé une église, plus le jardin du Bout du Monde au nord de la vieille ville, au bord de la Mayenne.

La ville a remporté le premier prix national des villes fleuries; musée municipal d’art et archéologie dans un ancien hôtel du 17e s.; un hippodrome et un parc d’animaux juste au sud de la ville mais dans la commune de Saint-Fort. La ville basse, rive gauche, abrite l’hôpital public (135 et 70 lits). La commune a aussi un collège public et un privé, un lycée général et un lycée professionnel publics, un lycée privé; atelier protégé de l’Adapei (130 sal.). Un moderne marché aux veaux s’affiche comme le plus grand pour les échanges intraeuropéens. Le château du Moulinet est juste à l’ouest de la ville, le manoir de Montvian au NO près de la zone d’activités de la Mulonnière; vers le SO, château du Chêne-Vert. Le finage s’arrête au SO à l’orée de la forêt de Valles. Une partie non négligeable de l’habitat et des activités est au sud sur le territoire de Saint-Fort, à l’est dans celui d’Azé.

L’ensemble industriel comprend dans la commune deux usines principales: celle du Joint Français (470 sal., caoutchouc), l’électronique MCB (ex-Aztronic, groupe états-unien Vishay, 230 sal.). S’y ajoutent quelques ateliers avec la métallerie Serru (Bâtimétal, 70 et 50 sal.), l’électronique pour sérigraphie Seribase (25 sal.), l’atelier de plastiques Sodistra (45 sal.), la fabrique de bétons Strudal (55 sal.); plâterie Meignan (40 sal.), revêtements Bonsergent (25 sal.); élevage de France-Canards (20 sal.).

Dans les commerces et services se signalent un hypermarché Leclerc (160 sal.) et un Carrefour (20 sal.), un négoce de produits d’hygiène et sécurité Protect Homs (60 sal.), un négoce alimentaire (Sodeger Pro à Pro, 75 sal.); expertises Allo Diagnostic (60 sal.); nettoyage Spid (40 sal.). La population de Château-Gontier s’est tenue autour de 7 000 hab. de 1850 à 1960, date à laquelle elle a entamé une croissance sensible; elle a gagné 650 hab. depuis 1999.

Azé (3 610 Azéens, 2 982 ha) est en banlieue SE du chef-lieu. La ville est sur la rive gauche de la Mayenne juste au-delà de la rocade (N162). Mais le finage entoure le faubourg de rive gauche de Château-Gontier, allant au NO jusqu’au confluent du Pont Perdreau. Aussi contient-elle au nord le grand parc d’activités NE (Bélitourne). Elle abrite ainsi une part du potentiel commercial et industriel de l’agglomération, dont dans l’agro-alimentaire la fromagerie Perreault (530 sal., groupe Bongrain), l’abattoir de volailles du groupe LDC (SNV, 250 sal.), la chocolaterie Réauté (140 sal.), les aliments du bétail Mixascience (85 sal.); dans d’autres domaines, métalleries ATS (45 sal.), Maine Tôlerie (45 sal.) et Tôlerie Service (45 sal.), verrerie Evoluverre (25 sal., verre plat); négoce de métaux Maisonneuve (140 sal.), de boissons Vinobeer (30 sal.), comptabilité Altoneo (30 sal.). Mais l’usine Molex Switch (claviers pour téléphones portables, 200 sal.) a été fermée pour cause de transfert en Slovaquie, ainsi que la fabrique de matériel de laboratoire Jouan après avoir été rachetée par l’états-unien Thermo-Electron.

Au NO au bord de la Mayenne, installations sportives du Petit Pavé, parc et château de Mirwault, camping. Au nord, court la voie ferrée vers Sablé; château de la Guyonnière au NE; le château de la Haute Roche domine la Mayenne juste au sud de l’espace urbanisé. Au SE, le Choiseau limite le finage et conflue avec la Mayenne à la Bavouze. Azé a un collège public, un centre d’aide par le travail (AMA, 50 sal.). Elle comptait 1 050 hab. en 1962 et croît depuis 1975 surtout (+370 hab. depuis 1999).

Saint-Fort (1 710 Saint-Fortais, 1 079 ha) est un simple village à 4 km au sud de Château-Gontier, mais dont le finage va jusqu’aux portes de la ville et inclut ainsi plusieurs de ses activités, notamment dans le quartier du Pendu: huiles végétales Cargill Oil Packers (30 sal.), magasin Intermarché (30 sal.), maison de retraite (la Girandière, 40 sal.); aide à domicile Hisia (25 sal.). Saint-Fort accueille aussi côté nord l’hippodrome et le château de la Maroutière (13-15) et le parc d’animaux du Refuge de l’Arche, sur 14 ha; le château de Gaudré y domine la rive droite de la Mayenne. La N162 traverse le finage du sud au nord. La commune n’avait que 430 hab. en 1968 et a crû rapidement, surtout après 1980; +100 hab. après 1999.

La communauté de communes du pays de Château-Gontier groupe 22 communes et 29 900 hab., 45 340 ha; v. Château-Gontier (Pays de). L’unité urbaine Insee est de 16 500 hab. (avec Azé et Saint-Fort), l’aire urbaine de 25 200 seulement pour 15 communes; l’arrondissement a 73 800 hab., 82 communes, 127 000 ha.

Le nouveau canton de Château-Gontier a 13 communes et 21 050 hab. Il existe aussi un nouveau canton d’Azé, de 16 260 hab., 19 communes.