Chauvigny

(7 180 Chauvinois, 9 644 ha dont 1 580 de bois) est un ancien chef-lieu de canton du département de la Vienne dans l’arrondissement de Montmorillon, 26 km à l’est de Poitiers sur la rive droite de la Vienne, membre de l’agglomération du Grand Poitiers (Poitiers (Grand)). La ville est au débouché d’une vallée encaissée, sinueuse et sèche (le ruisseau de Salvert coule parfois en amont) au fond de laquelle le jardin Jacques Taulat borde un étang. La ville haute a gardé une partie de ses remparts et d’intéressants monuments: le donjon du 12e s. et les ruines de l’ancien château baronnial des évêques de Poitiers; le château d’Harcourt (13e-14e s.), assez bien conservé; le donjon du château de Gouzon et la tour de Flins, les vestiges du château de Montléon et l’ancienne collégiale romane des 11e-12e s. restaurée au 19e. Chauvigny est ainsi classée «ville d’art».

C’est aussi une ville active dans le couloir de la Vienne, à la croisée de la N151 de Poitiers au Berry; aérodrome de loisirs au nord de la ville (code LFDW), avec aéroclub et piste gazonnée de 740 m; collège public, institut rural (IREO); musée d’ethnologie et d’archéologie; espace d’archéologie industrielle au donjon de Gouzon; spectacles de fauconnerie dans les ruines de la ville haute; vélorail sur l’ancienne voie ferrée vers Poitiers; maison de retraite (Émeraudes, 50 sal.), camping.

L’activité industrielle a été dominée par la fabrique de porcelaine Apilco (A. Pillivuyt & Co), au groupe Deshoulières, installée depuis 1826, rachetée en 2004 par le russe Tsvetkov (banque Nikoil) puis en 2016 par le groupe Kergoat (JCK) et descendue à 45 emplois; moules et modèles Almay (35 sal.), lingerie CDB (Indiscrète, 25 sal.); constructions Boutillet (150 sal.), travaux publics Colas (Bonnefoy-Palmer, 30 sal.), carrières de pierre de qualité (Rocamat, 20 sal.). Chauvigny a deux zones d’activité, avec téléport; supermarché U (40 sal.); oxygène médical Handi Pharm (25 sal.); publicité VPS (25 sal.); La Poste (50 sal.).

La commune s’étend des deux côtés de la Vienne, mais bien plus largement à l’est, où elle englobe la forêt domaniale de Mareuil et le gros hameau de Lespinasse, ainsi que la vallée du Servon. Chauvigny a absorbé en 1973 Pouzioux (alors 270 hab.), dont le village est à plus de 7 km au SE. Plus près de la ville au sud-est dans la vallée du Servon, grotte de Gioux et hameau de Villeneuve. Le long de la Vienne en amont, sur la rive droite, site de la Roche David, hameau de la Chauvelière et du Moulin Milon (base nautique). Sur la rive gauche, le plateau face à la ville est occupé par le vaste quartier de pavillons Peuron, flanqué de plusieurs zones d’activités; hameau du Breuil au NO. Une rocade contourne la ville par le sud.

Chauvigny a eu autour de 2 500 hab. dans la première moitié du 20e s., puis est montée à plus de 5 000 aussitôt après la guerre, 6 200 en 1962; elle a ensuite progressé plus lentement et s’est stabilisée depuis 1999. Le nouveau canton a 21 700 hab., 15 communes, 46 460 ha; il additionne les anciens cantons de Chauvigny et de Vouneuil-sur-Vienne.