Cher (le)

cours d’eau du centre de la France, né à Mérinchal dans la Creuse; il coule vers le nord, et passe près d’Auzances; à sa sortie de la commune d’Auzances, il fixe la limite régionale et s’enfonce en gorge, bordant le finage d’Évaux-les-Bains; il reçoit à gauche la Tardes à la pointe septentrionale de la commune, et entre alors dans la région d’Auvergne avant de passer dans la région Centre; son cours mesure au total 350 km jusqu’à son confluent avec la Loire un peu en aval de Villandry, dont un peu plus de 20 à l’intérieur du Limousin en Combraille, et presque autant en limite de la région.


Cher (le)

v. Peyre-en-Aubrac


Cher (le)

cours d’eau du centre de la France, long de 396 km, né à Mérinchal dans la Creuse; il coule vers le nord, et passe près d’Auzances; il s’enfonce alors en gorge, bordant le finage d’Évaux-les-Bains; puis il traverse la Combraille dans la région d’Auvergne, passe à Montluçon et se dirige vers le nord; en aval de Vallon-en-Sully il fixe la limite entre le département du Cher et celui de l’Allier et reçoit à droite l’Aumance à Meaulnes.

Il entre dans la région Centre à Ainay-le-Vieil et passe à Saint-Amand-Montrond où il reçoit à droite la Marmande. Il traverse ensuite la Champagne berrichonne par Châteauneuf-sur-Cher et Saint-Florent-sur-Cher, longe Preuilly et Quincy, puis atteint Vierzon où il reçoit à droite l’Yèvre et à gauche l’Arnon. Son cours s’infléchit alors vers l’ouest par Mennetou-sur-Cher et Villefranche-sur-Cher; il passe devant Chabris puis Selles-sur-Cher où il reçoit à droite la Sauldre; à Châtillon-sur-Cher il accueille à gauche le Fouzon; il passe ensuite entre Noyers-sur-Cher et Saint-Aignan, puis à Thésée, Montrichard, Chissay-en-Touraine et sous le château de Chenonceau. Il longe Bléré, puis Azay-sur-Cher, atteint le val de Loire à Saint-Pierre-des-Corps et coule alors parallèlement à la Loire en traversant Tours et son agglomération, longe Ballan-Miré et Savonnières, puis Villandry où il rejoint la Loire face à Cinq-Mars-la-Pile. Toutefois, un «Vieux Cher» draine encore une partie des eaux du val de Loire en aval, jusqu’à Rivarennes. Le débit moyen est de 29 m3/s à Saint-Amand-Montrond, 79 m3/s à Châteauneuf-sur-Cher; son bassin s’étend sur 13 600 km2.

Cinq intercommunalités ont pris le nom du Cher: d'amont en aval Val du Cher (Allier), Arnon Boischaut Cher (Cher)Fercher-Pays Florentais, Val de Cher-Controis (Loir-et-Cher), Bléré Val de Cher (Indre-et-Loire).


Cher (le)

cours d’eau du centre de la France, long de 396 km, né à Mérinchal dans la Creuse; il coule vers le nord, et passe près d’Auzances; il s’enfonce alors en gorge, bordant le finage d’Évaux-les-Bains; puis il traverse la Combraille dans la région d’Auvergne, passe à Montluçon et se dirige vers le nord; en aval de Vallon-en-Sully il fixe la limite entre le département du Cher et celui de l’Allier et reçoit à droite l’Aumance à Meaulnes.

Il entre dans la région Centre à Ainay-le-Vieil et passe à Saint-Amand-Montrond où il reçoit à droite la Marmande. Il traverse ensuite la Champagne berrichonne par Châteauneuf-sur-Cher et Saint-Florent-sur-Cher, longe Preuilly et Quincy, puis atteint Vierzon où il reçoit à droite l’Yèvre et à gauche l’Arnon. Son cours s’infléchit alors vers l’ouest par Mennetou-sur-Cher et Villefranche-sur-Cher; il passe devant Chabris puis Selles-sur-Cher où il reçoit à droite la Sauldre; à Châtillon-sur-Cher il accueille à gauche le Fouzon; il passe ensuite entre Noyers-sur-Cher et Saint-Aignan, puis à Thésée, Montrichard, Chissay-en-Touraine et sous le château de Chenonceau. Il longe Bléré, puis Azay-sur-Cher, atteint le val de Loire à Saint-Pierre-des-Corps et coule alors parallèlement à la Loire en traversant Tours et son agglomération, longe Ballan-Miré et Savonnières, puis Villandry où il rejoint la Loire face à Cinq-Mars-la-Pile. Toutefois, un «Vieux Cher» draine encore une partie des eaux du val de Loire en aval, jusqu’à Rivarennes. Le débit moyen est de 29 m3/s à Saint-Amand-Montrond, 79 m3/s à Châteauneuf-sur-Cher; son bassin s’étend sur 13 600 km2.

Le nom du Cher entre dans plusieurs noms de communes. Deux départements le portent: le Cher, le Loir-et-Cher. Quatre intercommunalités l’empruntent: Arnon-Boischaut-Cher et Fercher Pays Florentais dans le Cher, Val de Cher Controis en Loir-et-Cher, Bléré Val de Cher en Indre-et-Loire.