Cléry-Saint-André

(3 510 Cléricois, 1 813 ha dont 355 de bois) est un ancien chef-lieu de canton du Loiret dans l’arrondissement d’Orléans, 14 km au SO de la préfecture, sur le bord méridional du val de Loire à l’orée de la Sologne, dans la communauté des Terres du Val de Loire (Val de Loire (Terres du)). Le bourg a quelques maisons anciennes; l’église, ancienne basilique et collégiale des 14e et 15e s., abrite le tombeau de Louis XI; châteaux de l’Émerillon (17e s.) dans les bois, du Mardereau (17e, 18e et 19e s.) au bord de l’Ardoux; carrosserie d’automobiles Daudin (25 sal.), ravalements Da Silva (20 sal.), nettoyages Ligérienne (35 sal.), un Intermarché (20 sal.); un collège public. Le finage se cantonne à la terrasse: la plaine alluviale relève de celui de Mareau-aux-Prés.

Le nom de la commune a été successivement Notre-Dame-de-Cléry, Cléry tout court, puis a pris sa forme actuelle en 1918; mais la paroisse de Saint-André avait été intégrée avant 1801. Il existe depuis 2006 une aoc viticole orléans-cléry, en chardonnay pour les blancs et pinot meunier pour les rouges, mais la commune ne déclarait que 11 ha en 2000. La population communale n’avait pas beaucoup varié, entre un maximum de 3 000 hab. en 1881 et un minimum à 1 700 en 1936; mais elle a gagné 720 hab. depuis1999 (+26%).