Cognac

(19 400 Cognaçais, 1 550 ha dont 544 de vignes) est une sous-préfecture du département de la Charente, 40 km à l’ouest d’Angoulême. Le centre-ville est sur la rive gauche de la Charente, qui coule dans la ville du nord vers le sud; il est donc à l’est du fleuve, au bord duquel subsiste le vieux château fort des Valois, où naquit en 1494 le futur François 1er. Le château, qui date des années 1450 et a une aile du 16e siècle, appartient à la firme de cognac Otard; il est flanqué de la porte de ville Saint-Jacques, à deux tours carrées. Vers le sud et près du fleuve également se trouve le long bâtiment du musée du cognac.

Cette vieille ville en forme d’ellipse est entourée de rues parallèles aux anciens murs. Elle est bordée au sud par de grands chais. Au sud-est, la poste, le palais de justice et le palais des congrès mènent à la place François 1er, qui occupe l’emplacement de l’ancienne porte vers Angoulême et qui est devenue le véritable centre de la ville. Plus au nord, le centre historique est bordé par le vaste jardin public à l’anglaise, où trône l’hôtel de ville et que borde le musée de Cognac (art et histoire). Au-delà règnent des chais, le stade et, en bord de Charente, le grand parc qui porte aussi le nom de François 1er, et qui a été très affecté par la tempête de décembre 1999. La ville a trois collèges publics et un privé, deux lycées publics et un privé, un centre hospitalier, une maison de retraite. Elle organise quatre festivals par an: du film policier en avril, les Blues Passions en juillet, le Coup de Chauffe (arts de la rue) en août, le salon de littérature européenne en novembre.

Même si la commune de Cognac ne cultive plus guère de vignes (98 ha), l’activité économique reste dominée par le cognac, dont les plus grandes firmes sont implantées dans la commune: Hennessy (au groupe LVMH, 700 sal.), Rémy-Martin (groupe Rémy-Cointreau, 400 sal., avec de nouvelles installations à Merpins), Martell (groupe Pernod-Ricard, 330 sal.), Camus (140), Otard (45), distilleries de Matha (45 sal.), Tessandier (35 sal.), Larsen (25) notamment — le second centre est Jarnac; v. Cognac (Vignoble de). D’autres activités sont en partie liées au cognac, comme les magasins généraux (Oreco, 45 sal.), les négoces de boissons Mounier (100 sal.), Compagnie de Guyenne (35 sal.), Major (20), la tonnellerie Vicard (180 sal.), les imprimeries Bidoit (40 sal.), Domec (25 sal.), le triage et conditionnement STM (25 sal.), les magasins généraux de stockage Oreco (45 sal.).

Dans de tout autres domaines travaillent Aérazur, au groupe Zodiac, qui fabrique des toboggans pour avions et des gilets de sauvetage (270 sal.); constructions aéronautiques Cassidian (100 sal.), chaudronnerie et traitement de surfaces Martin (25 sal.), installations électriques Brunet (30 sal.); travaux publics Colas (25 sal.), nettoyage AAZ (55 sal.), travail temporaire Espace Intérim (140 sal.); gestion, conseil et comptabilité Pricewaterhouse (60 sal.), banques Société Générale (75 sal.), BNP (20 al.), LCL (30 sal.); assurances Coates (35 sal.). La distribution est représentée par l’hypermarché Leclerc de 240 sal., un Intermarché (45 sal.) et des magasins comme le bricolage Barley (25 sal.); négoces d’ordinateurs Sogemap (20 sal.), transports Voiron (75 sal.), Rousseau (45 sal.), Transdev (40 sal.); Cognac Ambulances (30 sal.), La Poste (150 sal.).

La commune de Cognac s’était agrandie en 1867 en annexant sa voisine occidentale Crouin (840 hab.); elle avait alors 9 400 hab., est passée à 20 000 en 1896 puis a décliné jusqu’à 16 300 en 1936; après la guerre, elle a repris une croissance jusqu’en 1975 (22 200 hab.); elle a 730 hab. de moins qu’en 1999. Cognac a sa zone urbaine sensible (2 500 hab.), formée surtout par le grand ensemble de Crouin à l’ouest de la commune, rive droite. La communauté d’agglomération du Grand Cognac (70 100 hab.) siège dans la ville; v. Cognac (Grand). L’unité urbaine est de 27 000 hab., l’aire urbaine de 44 000 hab. (151e en France). L’arrondissement a 100 100 hab., 116 communes. Deux cantons portent le nom de Cognac; le premier (16 800 hab.) réunit sept communes et une partie de Cognac; le second (17 500 hab.) six communes et l’autre partie de Cognac.