Eauze

(3 970 Élusates, 6 986 ha dont 1 062 de bois et 1 875 de vignes) est un ancien chef-lieu de canton du Gers dans l’arrondissement de Condom, 30 km au SO de Condom, sur une butte dominant la vallée de la Gélise. La cité fut chef-lieu de la tribu des Élusates, d’où vient son nom, et reçut un évêché dès le 4e siècle; mais, détruite au temps des invasions, elle dut s’effacer devant la prééminence d’Auch; une abbaye s’y établit en 980. Le bourg, de forme ronde dans les boulevards de l’ancienne enceinte, conserve de vieilles maisons mais son patrimoine reste discret, si ce n’est par sa place à larges couverts et ses colombages; cathédrale de la fin du 15e s.; musée archéologique du Trésor d’Eauze, fondé sur un amas de 28 000 pièces de monnaies gallo-romaines découvert en ville.

Eauze (on prononce habituellement é-auze) figure parmi les «stations vertes de vacances»; elle a des arènes très fréquentées, un hippodrome, un festival de bandes dessinées; un collège public et un privé, une grosse usine et un atelier du bois: portes Jeld-Wen (France-Portes, 250 sal.), panneaux Saint-Loubert (30 sal.); négoce de matériel agricole N3 (Claas, 25 sal.); centre Leclerc (85 sal.). Eauze se distingue surtout par sa spécialité d’armagnac avec le Bureau national interprofessionnel de l’armagnac (BNIA), et de vins de liqueur avec une Maison du Floc de Gascogne et même une Académie des Dames du Floc de Gascogne. Eauze abrite également le Syndicat des producteurs des vins de pays des Côtes de Gascogne et la Fédération des caves particulières de Gascogne; le domaine viticole du Tariquet (Grasa Dubuc) déclare 20 sal. et produit annuellement 8 millions de bouteilles de vins blancs, 120 000 d’armagnac. Eauze est également le siège de la communauté de communes du Grand Armagnac (25 communes, 13 200 hab.), v. Armagnac (Grand), et le bureau centralisateur du nouveau canton Armagnac-Ténarèze (15 communes, 10 400 hab.). La population fluctue modérément et s’est tenue assez régulièrement autour de 4 000 hab. depuis deux siècles.