Ferté-Saint-Aubin (La)

(7 580 Fertésiens, 8 612 ha dont 4 825 de bois) est un ancien chef-lieu de canton du Loiret, 23 km au sud d’Orléans, dans la communauté Portes de Sologne (Sologne (Portes de)) au bord du Cosson et sur la N20 et la voie ferrée Paris-Toulouse. L’A71 l’Arverne traverse le finage, mais sans accès. La commune, «station verte de vacances», a un gros château du 17e s. en brique et pierre avec un domaine de 40 ha comportant jardins, parc animalier, ferme, «île enchantée» avec des maisons de poupée, qui reçoit 48 000 visiteurs par an. La population est restée autour de 3 500 hab. dans la première moitié du 20e siècle, puis est passée à 4 000 en 1950, 5 000 en 1980 et poursuit sa croissance; elle a gagné 690 hab. après1999. Elle accueille le siège de la communauté de communes des Portes de Sologne (Sologne (Portes de)).

La ville a un collège public et une grande usine d’armement et de munitions du groupe Thales (410 sal., jadis Thomson-Brandt) plus les fabriques d’électronique d’armement Junghans T2M (100 sal.) et de moteurs pour missiles Roxel ex-Protac (60 sal.); divers ateliers, mécanique DCDI (20 sal.), médicaments vétérinaire Agro-Bio (45 sal.), transports Andesquard (25 sal.), supermarché Auchan (45 sal.), négoce de matériel agricole Maschio (40 sal.); hôtellerie de l’Orée des Chênes (30 sal.), maisons de retraite (dont Korian, 50 sal.) et institut médico-éducatif, centre d’aide par le travail.

Le finage est boisé, avec de nombreux étangs; golf et château des Aisses au SE, golf de Sologne au NO. Le nouveau canton de La Ferté-Saint-Aubin a 8 communes, 31 000 hab. L’intercommunalité a 7 communes, 15 900 hab.