Foix

(10 050 Fuxéens, 1 932 ha dont 253 de bois) est la préfecture du département de l’Ariège. La ville est sur la rive gauche de l’Ariège, à la confluence avec l’Arget. Elle est dominée par la butte calcaire formant éperon de confluence, et qui porte le château féodal de Foix; très remanié à l’époque de Viollet-le-Duc, mais encore impressionnant, le château abrite depuis 1882 le musée départemental de l’Ariège. Foix fut chef-lieu de comté au 11e siècle; le comté fut uni au Béarn en 1290 et eut son temps de gloire avec Gaston Fébus (né vers 1340 et mort en 1391), mais les comtes lui préférèrent le Béarn au 15e siècle, et Foix perdit la sénéchaussée en 1663 au profit de Pamiers, déjà siège de l’évêché. Ces abandons, en revanche, contribuèrent à sa promotion comme préfecture au moment de la Révolution…

La ville dessine un triangle à la confluence à l’est du château, fermé au sud par la grande esplanade à platanes des allées de Villote, sur le tracé des anciens remparts, site des grands bâtiments administratifs, du lycée de 1887, des casernes. Seule la préfecture est au nord du centre-ville, où elle occupe l’ancien palais abbatial. Tout en aval rive droite, la commune englobe un échangeur de la N20 avec les entreprises du Quartier Clauzel. En amont, toute la plaine de rive droite est à présent urbanisée, et desservie par la D919, tandis que la N20 passe plus à l’est en hauteur, et traverse le relief par un long tunnel (2 200 m), débouchant au sud sur la rive droite de l’Ariège et offrant un nouvel échangeur, toujours dans la commune de Foix. La barre du Pech de Foix, au NE, monte à 859 m. Au SO, le finage se termine en pointe au Pla Marty, à 990 m.

Foix est surtout un centre d’administration, de services et de commerces; outre les services préfectoraux et du Conseil général. La ville a un centre hospitalier de 290 lits, un institut professionnel (IUP) consacré au tourisme et un institut de formation des maîtres (IUFM), un collège et un lycée publics, une maison de retraite; musée de la chasse et de la nature. Toutefois, elle a vu se développer l’une des rares grandes usines de l’Ariège, installée en 1984: Continental Automotive, ex-Siemens, emploie 390 personnes à la fabrication de boîtiers électroniques pour l’automobile (tout au nord, au quartier Clauzel); installations électriques EGA (25 sal.); supermarché Leclerc (115 sal.), Intermarché (80 sal.); magasins Decathlon (50 sal.), Briar (bricolage, 20 sal.), distribution d’électricité ERDF (50 sal.); comptabilité Sogirex (25 sal.), gardiennage Ardial (20 sal.), nettoyage Moduk Team (30 sal.); travaux publics Réseaux (20 sal.); Ariège Ambulances (30 sal.). EDF déclare 880 agents, La Poste 510, probablement pour le département.

Foix avait 5 000 hab. vers 1850, 7 000 en 1900 et sa population a lentement augmenté entre 1950 (7 500) et 1990; elle aurait perdu plus de 850 hab. au cours des années 1990 et en aurait repris 340 depuis 1999. L’unité urbaine est donnée pour 14 300 hab. (six communes), l’aire urbaine pour 18 400 (17 communes). L’arrondissement a 47 600 hab., 119 communes.

Le nouveau canton de Foix a six communes, 13 700 hab. La communauté de communes du pays de Foix-Varilhes comporte 43 communes (31 800 hab.) et son siège est à Foix.


Foix

v. Bléré