Gourdon

(4 330 Gourdonnais, 4 556 ha dont 1 534 de bois) est une sous-préfecture du département du Lot, 44 km au NNO de Cahors. La ville, située sur le causse au-dessus de la petite vallée du Bléou, affluent du Céou, est le chef-lieu de la Bouriane. Elle avait déjà une charte de ville en 1244, où elle comptait quatre monastères et un château. Il lui reste de ce passé une porte, un boulevard circulaire sur le tracé des remparts, des maisons anciennes. Des rencontres estivales «les Médiévales» lui assurent quelque animation, avec un label «station verte de vacances». Gourdon a un centre hospitalier (95 lits), un collège et un lycée publics; elle dispose d’une gare sur la voie de Toulouse à Paris, mais elle n’est pas sur les grandes routes d’aujourd’hui.

L’industrie y est surtout agro-alimentaire: foies gras Valette (95 sal.), foies gras et conserves Godard, Chambon et Marrel (Aux Délices Quercynois, 35 sal.); un Intermarché (80 sal.) et un supermarché Carrefour (40 sal.); voyages Castelnau (35 sal.); La Poste (40 sal.). Aux environs de la ville, se signalent le pèlerinage et le retable de la chapelle des Neiges, le lac et les grottes de Cougnac, découvertes en 1949, riches en concrétions et en peintures préhistoriques.

Gourdon avait atteint 5 700 hab. en 1820, puis lentement décliné jusqu’à un peu moins de 4 000 en 1954, avant de remonter à 4 800 vers 1970 puis de se stabiliser; elle aurait toutefois perdu 760 hab. depuis 1999. La ville est le siège de la communauté de communes Quercy-Bouriane, qui rassemble 14 communes et 8 000 hab. sur 23 600 ha. L’arrondissement a 46 800 hab., 99 communes, 176 200 ha. Le nouveau canton de Gourdon a 12 100 hab., 18 communes.


Gourdon

v. Creusot Montceau-lès-Mines