Hautot-sur-Mer

(2 000 Hautotais, 946 ha) est une commune de Seine-Maritime, 5 km au SO de Dieppe dans la communauté de la Région de Dieppe (Dieppoise (Région)). L’habitat se dissémine sur les reliefs; le village originel est au sud du finage, que limite la D925; mais l’habitat s’est fortement densifié le long de celle-ci dans sa traversée de la vallée de la Scie à l’est (le Plessis, Bas d’Hautot, Appeville). D’Hautot dépend au nord la petite station balnéaire de Pourville-sur-Mer, située à l’embouchure de la Scie, rive gauche, et qui ainsi bénéficie d’une plage de galets proche de Dieppe; de ce fait, Hautot est «station verte de vacances», avec trois campings. Elle propose un musée de la guerre et du raid du 19 août 1942, un désastre dans lequel furent engagés 6 000 soldats dont 5 000 Canadiens pour tester les défenses allemandes de Dieppe et de ses environs, et détruire un radar; ils y laissèrent 3 500 morts ou prisonniers. La commune accueille les fabriques de contenants plastiques pour cosmétiques Plastuni (150 sal., groupe Smater, ex-Crown Polyflex) et de réfrigérants pour la chimie Cofinair (50 sal.). Hautot avait 1 300 hab. en 1900, 1 900 en 1954 et a poursuivi une lente croissance avant de plafonner, puis de perdre 170 hab. après 1999.