Herbiers (Les)

(16 420 Herbretais, 8 878 ha dont 354 de bois) est un ancien chef-lieu de canton de la Vendée dans l’arrondissement de La Roche-sur-Yon, 38 km au NE de la préfecture. La ville est traversée par la Grande Maine, qui y a sa source. Elle est dominée au nord par le relief du mont des Alouettes (232 m), qui porte trois moulins, plus une chapelle néogothique commencée en 1825 et achevée en… 1968. Le bourg est petit, ramassé en carré, mais entouré de larges quartiers pavillonnaires et, au-delà d’une demi-rocade occidentale, d’une ceinture de zones d’activités et d’autres lotissements. Il a quelques restes de son ancienne forteresse, dont le donjon, qui servit de prison; large jardin public, centre culturel du Lavoir, radio locale pionnière Alouette FM (35 sal.); un collège et un lycée publics, autant pour le privé; centre d’aide par le travail, maison familiale rurale avec institut rural; train touristique en été jusqu’à Mortagne-sur-Sèvre.

La commune s’est agrandie en 1964 en intégrant Ardelay et son donjon au sud, qui avait 1 600 hab., et Petit-Bourg-des-Herbiers à l’est, qui en avait 1 750; elle est ainsi passée de 4 900 à plus de 9 000 hab. entre 1962 et 1968, puis a atteint 12 000 hab. en 1982 et continué de croître, gagnant 1 810 habitants depuis 1999. Au SO de la commune, l’abbaye bénédictine de la Grainetière, datant de 1130, conserve une très grande église; restaurée, l’abbaye est redevenue active en 1978. Au sud du bois d’Ardelay au bord du Petit Lay, le château renaissance du Bois Tissandeau s’orne de beaux jardins à la française qui lui ont valu le surnom de «Villandry de la Vendée», et d’une remarquable cheminée. Tout au sud, le cours du Lay est longé par le hameau de la Pillaudière. Au nord de la ville, le passage de l’A87 a fait apparaître un échangeur à péage, une zone industrielle, et étoffé les hameaux de la Lande et des Peux. Les Bois Verts s’étendent à l’ouest de la ville, où est aussi le manoir du Bignon (15e au 17e s.).

L’emploi industriel est abondant: les chantiers de construction navale Jeanneau, nés aux Herbiers en 1963 et intégrés au groupe Bénéteau en 1995, emploient 1 000 personnes (SPBI). Vient ensuite un gros secteur de menuiserie d’aluminium du groupe Briand, avec Construction Métallique Briand (200 sal.), Prima (420 sal.), K-Line (110 sal.), Europ A (25 sal.) et du groupe Liébot, représenté par Ouest-Alu (280 sal.), issu de Briand Fenêtres et Façades en 2007; et encore Concept Alu (130 sal., vérandas), et de nombreux ateliers en métal-mécanique: métallerie, carrosserie et silos ACSM (55 sal.), mécanique France-Réducteurs (140 sal.), Rondeau (120 sal.), Pasquiet (70 sal.), Agiametal (20 sal.), AMPH (25 sal.), AFH (20 sal.), Ouvrard (25 sal.), outils diamantés Samedia (45 sal.), décolletage Sachot (20 sal.).

Les Herbiers ont aussi les ateliers de confection Children Worldwide Fashion (CWF, 230 salariés — 910 en 2005) et Chic&Style (40 sal.); les plastiques IP3 Vendée (160 sal.); les fabriques de meubles You (130 sal.) et Chabot (25 sal.), une verrerie VIV du groupe Pilkington pour vitrages (60 sal.); prépresse DL (30 sal.).

Plusieurs ateliers relèvent de l’agro-alimentaire: canards Rougie (groupe Gastronome par Euralis, 250 sal.), lapins Multilap (210 sal.), viandes Elivia (50 sal.) et Scabev (groupe Terrena, 65 sal.), Ouest-Boulangère (280 sal.) et brioches La Boulangère (85 sal.) du même groupe, boulangerie Planchot (25 sal.); élevages de volailles Les Élevages de la Fronière (20 sal.), Rangeard (25 sal.).

La ville accueille en outre les installations électriques Gaillard (45 sal.) et thermiques Ouvrard (65 sal.), la maçonnerie SCBM (40 sal.), peinture Cosika (25 sal.); la gestion comptable BDO (55 sal.), l’informatique Sigal (30 sal.); station de radio Alouette (40 sal.); Synergie (150 et 90 sal.), Start People (180 sal.), Adecco (150 sal.), Randstad (90 sal.).

Elle a deux hypermarchés, U (290 sal.) et Leclerc (170 sal.), magasin Intersport (25 sal.), jardinage Espace Émeraude (25 sal.). Elle héberge également une plate-forme interrégionale du groupe Système U (230 sal.), la logistique et conditionnement CEPL (Européenne de Prestations Logistiques, 85 sal.), les transports Pineau (90 sal.), Ziegler (100 sal.), Le Roy Logistique (110 sal.), Coutand (30 sal.), autocars Hervouet (85 sal.); négoces de produits alimentaires A. Bertrand (370 sal.), de mobilier Guérin-Brémaud (35 sal.), de papeterie et fournitures Verrier (40 sal.); La Poste (100 sal.).

L’Insee accorde aux Herbiers une unité urbaine limitée à la commune, et une aire urbaine de 18 200 hab. (trois communes). La communauté de communes du pays des Herbiers a huit communes, 29 200 hab., 25 000 ha et correspond à l’ancien canton; v. Herbiers (Pays des). Le nouveau canton des Herbiers (44 100 hab., 14 communes), de dessin très différent, est plus centré sur l’ancien canton de Pouzauges.