Ingrandes-Le Fresne sur Loire

(2 650 hab., 1 294 ha), 14 km à l’ouest de Saint-Georges est une commune créée en 2016 par la fusion entre Ingrandes en Maine-et-Loire (1 650 Ingrandais, 665 ha) et Le Fresne-sur-Loire qui était en Loire-Atlantique (1 000 hab., 629 ha). Les deux villages sont contigus au bord de la Loire.

Le nom d’Ingrandes est souvent employé dans une telle position de limite, ici entre Anjou et Bretagne, et évoque en effet étymologiquement une frontière. L’ancienne commune est peu étendue, mais «station verte de vacances»; elle a un collège public, une gare sur la voie ferrée d’Angers à Nantes, un pont suspendu de 1868 sur la Loire (517 m de long) vers Le Mesnil-en-Vallée; ancien hôtel de la gabelle, église contemporaine avec beaux vitraux, collection d’horloges d’église, château de la Combaudière; une fabrique d’armatures pour béton (Allians, 20 sal.), Intermarché (25 sal.); une carrière au nord.

Le Fresne, aussi station verte de vacances, a des maisons anciennes; château de Ménardeau au nord. Son finage comprend une fraction de plaine de la Loire au SO, et la moitié de l’île Meslet; raccords RH (25 sal.), tôlerie TIF (40 sal.), électronique Eolane (Financière de l’Ombrée, 40 sal.). La N23 d’Angers à Nantes passe au milieu des deux finages, l’A11 à l’extrémité nord du Fresne. Les deux communes ensemble ont 520 hab. de plus qu’en 1999 (un quart). Leur fusion a entraîné l’adhésion d’Ingrandes à la communauté de communes d’Ancenis, mais le transfert du territoire du Fresne en Maine-et-Loire et donc la rectification d’une limite de département, tandis que paradoxalement la commune nouvelle adhérait à Ancenis (Pays d’).