Isle-Jourdain (L’)

(8 980 Lislois, 7 048 ha dont 316 de bois) est un ancien chef-lieu de canton du Gers dans l’arrondissement d’Auch, 43 km à l’est de la préfecture et 33 km à l’ouest de Toulouse, dans la vallée de la Save. La ville est entraînée dans l’expansion de l’agglomération toulousaine et regarde bien plus vers l’est que vers l’ouest. Elle est devenue une cité résidentielle satellite de Toulouse, et la ville gersoise qui connaît la plus forte croissance récente: après les 4 900 hab. des environs de 1850 la population était descendue à 3 500 hab. dans les années 1930, puis elle est passée à 4 000 en 1968, 5 000 en 1990. Elle a encore gagné 3 310 hab. depuis 1999, soit +58%.

Elle en a même reçu des ateliers comme Equip’Aéro Industrie (25 sal.), EA Technique (30 sal.) et les équipements de navigation EA Services (90 sal.), la mécanique CMS Hydro (25 sal.); fabrique d’abris de piscine Abrisud (170 sal.); constructions métalliques Lauak; traitement de produits de mer Crusta C (40 sal.); ingénieries Parera (200 sal.) et Kanope (80 sal.), contrôles Ecocert (210 sal.) et Ecocert Greenlife (55 sal.); constructions Nin (30 sal.), conditionnement à façon Horus (25 sal.), négoce de matériels aéronautiques A2C (Air Cost Control, 75 sal.); supermarchés Carrefour (75 et 50 sal.) et Super U (55 sal.), La Poste (40 sal.); autocars Dethomas (20 sal.) et Voyages Duclos (65 sal.).

La ville n’en conserve pas moins d’anciens attraits: collégiale du 14e s. refaite au 18e, une belle place avec hôtel de ville des 18e-19e, halle en brique de 1820; musée européen d’art campanaire; collège et lycée public, collège privé; centre social (40 sal.). Le vaste finage s’étend à peu près également des deux côtés de la vallée de la Save; il est traversé par la N124 à grand gabarit (aire de repos au SE, deux échangeurs) et par la voie ferrée de Toulouse à Auch. Deux lacs (26 ha) avec base de loisirs et camping sur la rive gauche de la Save et le golf de las Matines au NE contribuent à inscrire la ville parmi les «stations vertes de vacances». Elle est le siège de la communauté de communes de la Gascogne toulousaine. L’Isle-Jourdain est aussi le bureau d’un nouveau canton du Gers, de même nom (10 communes et 14 600 hab.).


Isle-Jourdain (L’)

v. Vienne et Gartempe