Jarnac

(4 660 Jarnacais, 1 199 ha dont 471 de vignes) est un ancien chef-lieu de canton de la Charente dans l’arrondissement et la communauté de Cognac, 14 km à l’est de Cognac sur la rive droite de la Charente, qui limite son finage au sud. C’est le second centre de vieillissement et de négoce du cognac après Cognac, fief des firmes Courvoisier, qui y emploie 170 personnes et a ouvert un musée consacré à Napoléon 1er — mais la firme est passée sous la tutelle britannique du groupe Allied Domecq, lui-même racheté en 2005 par Pernod-Ricard — et Louis Royer (75 sal.). La cartonnerie Smurfit (25 sal.), les produits chimiques Analysis (20 sal.), les transports Relais Colis (35 sal.) accompagnent ces firmes.

Toutefois, les activités sont diversifiées, notamment dans la métallurgie: métallerie Vilquin (110 sal.), portes blindées et antifeu Crouzilles (45); textiles La Vénitienne (25 sal.). Jarnac a un collège public et un privé, une maison familiale rurale, une clinique psychiatrique (Villa Bleue, 30 sal.) et un établissement de convalescence (Maison Blanche, 25 sal.); supermarché Intermarché (75 sal.). Elle organise en été un festival de musique classique.

Jarnac est la ville de naissance de François Mitterrand (1916-1996), dont le père dirigeait une vinaigrerie; il y a fait aménager dans un ancien chai un musée de ses donations et a voulu être enterré à Jarnac; un centre culturel lui a été dédié. Jarnac a encore un Espace poétique en hommage à Pierre Boujut, né aussi à Jarnac (1914-1992), et un espace aquatique avec aire de loisirs à l’île Madame; elle se classe parmi les «stations vertes de vacances». La ville a eu 2 500 hab. en 1846, le double vers 1900; après un léger creux vers 3 600 hab. en 1936, sa population a augmenté jusqu’à un maximum de 5 000 hab. en 1975, puis diminué encore (-180 hab. depuis 1999). Un nouveau canton porte le nom de Jarnac; il a 18 communes, 16 000 hab.