Jonzac

(3 770 Jonzacais, 1 309 ha dont 221 de vignes) est une sous-préfecture de la Charente-Maritime, dans la vallée de la Seugne à 40 km SSE de Saintes. La ville, qui fut une place huguenote, occupe deux collines dominant la Seugne, l’une autour du château, l’autre autour de l’église. Du château, refait dans les années 1440, reste surtout le très gros châtelet; des fortifications subsiste une imposante porte du 15e s.; l’église, issue d’un prieuré, a une façade romane intéressante. L’ancien cloître des Carmes a été aménagé en centre culturel; musée d’archéologie. Dans la vallée, au sud, la station thermale d’Heurtebise a été ouverte en 1986 à la suite d’un forage profond de 1979, qui trouva de l’eau à 61 °C à plus de 1 500 m; elle est établie dans un cadre paysager utilisant d’anciennes carrières de pierre, avec thermes semi-troglodytiques, lac et jardins; complexe aquatique des Antilles, casino (30 sal., au groupe Barrière après Accor), résidence hôtelière Pierre et Vacances, écomusée, camping; l’établissement thermal (20 sal.) appartient à la Chaîne thermale du Soleil; maison de retraite Colisée (40 sal.). Vers l’est, château de la Dîmerie.

La ville est surtout un centre de services et de négoce, avec un centre hospitalier et un institut médico-éducatif, un collège et un lycée publics, un centre de formation d’apprentis et un lycée agricole et viticole. Les deux principaux employeurs industriels sont une tonnellerie (Radoux, 70 sal.) et, plus curieusement, une entreprise de séchage, pressage, négoce et transport de la morue Delabli-Delpierre (180 sal.), du groupe Labeyrie (Lur Berri), naguère à l’islandais SIF. Jonzac a un centre Leclerc (140 sal.), un Intermarché (50 sal.) et un Leader Price (20 sal.), bricolage Pascor (30 sal.); télévente Stenico (45 sal.), entreprises de maçonnerie dont plâtrerie Ay Gouraud (30 sal.), maçonneries Rijol (35 sal.) et Balout (20 sal.); La Poste (50 sal.).

Jonzac a eu un peu plus de 3 000 hab. de 1860 à 1950, puis est passée à 4 500 en 1982, et a perdu 1 510 hab. depuis 1999. La ville est le siège d’une des plus vastes communautés de communes de France, dite de la Haute-Saintonge (123 communes, 57 600 hab.); v. Saintonge (Haute). Son territoire est le même que celui du nouvel arrondissement (67 900 hab., 129 communes). Le nouveau canton de Jonzac a 46 communes et 20 600 hab.