Landivisiau

(9 440 Landivisiens, 1 899 ha) est un ancien chef-lieu de canton du Finistère dans l’arrondissement de Morlaix, à 19 km OSO de Morlaix. La ville, qui porte le nom d’un saint Tivisiau ou Guiziau, fut le siège de la châtellenie léonarde de Daoudour, puis un grand centre de l’élevage et du commerce du cheval; il en reste un groupement de producteurs, un haras, une société hippique et un hippodrome (Croaz al Leuriou) avec Equipôle, mais qui sont sur les territoires de Plouvorn et Plougonvest au NE, dans le quartier de Quillivant; plus une maison familiale rurale spécialisée. Landivisiau abrite en outre une base aérienne, la plus grande de l’aéronavale française (appareils Étendard et Falcon), mais dont l’aérodrome (code LFRJ), doté d’une piste bétonnée de 2 700 m, est situé à 5 km au NO, dans les communes de Bodilis et Saint-Servais.

C’est un actif centre de services, avec collèges et lycées publics et privés, encadré par la N12 et la voie ferrée Paris-Brest, et un foyer d’industries agro-alimentaires avec sa voisine Lampaul-Guimiliau, amputé toutefois par la disparition du groupe Gad. Louis Gad (1924-2015) avait créé en 1956 à Landivisiau la Scab (Société commerciale alimentaire bretonne) pour le saumon fumé, devenue Marine Harvest Kritsen (groupe norvégien), qui emploie 360 personnes. Agro Ouest Services (220 sal.) traite les viandes de boucherie. Le groupe Even fabrique des aliments du bétail (Tecnor-Sofac, 30 sal.). S’y ajoutent la boucherie des Grands Terroirs du Pontic (25 sal.) et le négoce de bétail Aveltis (20 sal.). Landivisiau est également un producteur d’endives et un gros marché de bovins et porcins.

Quelques autres ateliers diversifient l’activité, dont Queguiner (bétons Celtys et négoce de matériaux, 240 et 190 sal.), les équipements de levage Castel (55 sal.) et AB (30 sal.), les structures métalliques pour l’aviculture Egg-Chick (80 sal.), la menuiserie-serrurerie BP Métal (35 sal.) et la chaudronnerie BL Finance (30 sal.), les machines agricoles Pichon (20 sal.); dans le bâtiment, installations électriques Le Bohec (30 sal.) et Madec (30 sal.), charpentes Akabois (20 sal.); entreposage Meralliance (60 sal.). Le commerce y ajoute un centre Leclerc (190 sal.) et des magasins Super U (55 sal.) et Sumacas (25 sal., groupe Casino), les négoces d’alimentation et bonneterie Aldouest (50 sal.), de fournitures de plomberie Sanitherm (45 sal.), de pharmacie Alliance (20 sal.); La Poste (45 sal.), Crédit Agricole (20 sal.); placements Ocelorn (25 sal.); ambulances Le Guillou (35 sal.), transports Perrenot Sotrandis (60 sal.), Queguiner (60 sal.), Leray (20 sal.) et les Cars de l’Élorn (45 sal.). Les deux principales zones d’activités rassemblent 2 000 emplois.

La ville est au centre du pays des enclos paroissiaux et a un musée, mais d’un tout autre genre (véhicules anciens et motos). Le centre-ville est sur le plateau au-dessus de la vallée du Quillivaron, qui fixe la limite sud du finage et la zone industrielle du Fromeur, et conflue avec l’Élorn au SO du finage, où est la gare du Paris-Brest. Au nord passe la N12, qui a fixé la zone d’activité du Vern-Lestrévignon, et un grand échangeur avec la D89; qui contourne la ville à l’est; un autre échangeur est tout à l’ouest, partagé avec Saint-Servais. Au sud-est du finage est le bois de Coat Meur («Grand Bois»).

La population a nettement augmenté durant tout le 20e siècle (4 700 hab. vers 1900, 5 500 en 1960) mais n’a gagné que 410 hab. depuis 1999. Une communauté de communes du Pays de Landivisiau rassemble 19 communes (33 000 hab., 40 400 ha); on y compte 2 700 entreprises dont 600 agricoles et 200 industrielles, 13 000 emplois; elle va de Plouzévédé au nord à Sizun et Commana au sud, et siège à Landivisiau; v. Landivisiau (Pays de). Le nouveau canton de Landivisiau a 19 communes, 33 000 hab., 40 400 ha.