Ligugé

(3 400 Ligugéens, 2 277 ha dont 795 de bois) est une commune de la Vienne dans l’agglomération du Grand Poitiers (Poitiers (Grand)), 8 km au sud de la préfecture au bord du Clain, rive gauche. La ville est assise sur un pointement de granulite qui marque le pont entre Massif Central et Massif Armoricain et forme dans le lit de la rivière le curieux site protégé des îles du Pont. Elle a depuis le 4e siècle une basilique, et de nombreux restes de son ancienne abbaye, fondée en 361 par saint Martin puis devenue bénédictine, dont une galerie d’émaux et un musée. L’abbaye a été reconstruite en 1853, fermée en 1901 et rouverte en 1923.

Le Clain limite le finage à l’est, dans une plaine localement élargié où coule le bras du Divan. L’habitat s’est largement répandu au-dessus de la vieille ville, sur le plateau de l’ouest. Au-delà, la vallée encaissée de la Menuse, qui conflue avec le Clain à la limite nord du finage, acueille la voie ferrée de Poitiers à Niort et La Rochelle. Le finage s’étend vers l’ouest, englobant le site de la Reinière (château, moilin, parc et étangs), que frôle la N10.

La principale entreprise de la ville est l’imprimerie Aubin (180 sal.), née de l’abbaye en 1891 et reprise par Eugène Aubin en 1906, qui est restée liée au monastère dans des activités d’édition (Le Cerf); une gare; menuiseries Morillon (25 sal.) et Miroiterie Mélusine (25 sal.), plâtrerie Delhoume (40 sal.), peinture Dumuis (45 sal.); maison de retraite médicale (Les Jardins de Montplaisir, 60 sal.). Ligugé avait 1 500 hab. entre 1900 et 1960, et a crû depuis, gagnant 530 hab. après 1999.