Marans

(4 580 Marandais, 8 249 ha) est un ancien chef-lieu de canton de la Charente-Maritime dans l’arrondissement de La Rochelle, 25 km au NE de la préfecture, en Aunis Atlantique. Le bourg est sur le bord septentrional d’une longue île au milieu du Marais Poitevin, sur la rive gauche de la Sèvre. Deux canaux la relient directement à l’estuaire de la Sèvre à l’ouest, au port de La Rochelle au SO: le canal Maritime de Marans et le canal de Marans à La Rochelle; plus étroit, le canal de la Banche vient de l’est. Au nord, le finage déborde largement la Sèvre et s’étend dans les marais Sauvage et de Mouillepied, au-delà du canal de Vix. Au SO, il s’étend dans le marais de la Brie, au SE dans celui de Saint-Michel. La N137, nord-sud, traverse Marans. La ville, «village de caractère», est très fleurie (quatre fleurs); elle a un collège public et un privé, une maison de retraite et de cure; un musée Cappon avec collections historiques et faïences locales.

Marans a un Intermarché (55 sal.) et un supermarché U (85 sal.), un négoce de grains et aliments du bétail du groupe Soufflet (40 sal.). Dans les activités de production, figurent deux fabriques de produits alimentaires, les plats cuisinés surgelés Tipiak (70 sal.), ainsi qu’une usine de chimie fine pour pharmacie Simafex du groupe Guerbet (95 sal.). Marans a aussi un atelier Decorinox (25 sal.), une imprimerie (Mingot, 25 sal.), l’agencement de magasins JCD (25 sal.).

Marans a eu 4 900 hab. en 1845 et en 1886; sa population a baissé ensuite jusqu’à moins de 3 600 hab. dans les années 1930, et a augmenté régulièrement depuis (+150 hab. depuis 1999). La ville est le siège de la communauté de communes Aunis Atlantique (20 communes, 26 700 hab. sur 44 000 ha). Le nouveau canton de Marans a 20 communes et 27 600 hab.


Marans

v. Segré-en-Anjou-Bleu