Marmande

(18 280 Marmandais, 6 086 ha dont 268 de vignes) est une sous-préfecture du Lot-et-Garonne à 58 km NO d’Agen, sur la rive droite de la Garonne. Le nom désignait à l’origine une maison forte. D’origine romaine, dotée de franchises au Moyen Âge, la ville a servi de tête de navigation sur la Garonne, très active aux 14e-15e s.; un musée d’histoire locale évoque ce passé. La ville a un hôpital public de 200 lits, hôpital privé, cliniques (80 lits) et centre de rééducation, deux collèges et un lycée polyvalent publics, deux lycées et un collège privés; hypermarchés Leclerc (240 sal.), magasins Casino (65 sal.), Carrefour (65 sal.), Orion (Tridome, bricolage, 40 sal.), Conforama (35 sal.). Elle est fleurie (trois fleurs) et a conservé de beaux quais, quatre tours-portes de ville et quelques maisons à colombage et encorbellements; spectacles Margo (40 sal.), festival annuel de musique classique; aérodrome (LFDM, piste bitumée de 1 200 m, gazonnée de 780 m, avec aéroclub) et golf à l’est de la ville, du côté de Virazeil.

La vieille ville s’inscrit dans un demi-cercle ceint de boulevards. Le principal axe de circulation (D813 ex-N113 et voie ferrée Bordeaux-Toulouse) traverse la ville au sud, rive droite. La D933 (ex-N133) contourne la ville par le nord et l’ouest; deux ponts routiers sur la Garonne, un ferroviaire (vers Nérac). Un méandre de la Garonne laisse devant la ville le grand parc de la Filhole, avec équipements de sports. Au nord, le coteau de Garonne est viticole et le finage s’étend au-delà, dans les collines où l’habitat s’éparpille. Au sud, Marmande possède une part de la plaine de rive gauche, dont le hameau de Coussan, et pousse une queue vers le SO jusqu’au canal latéral le long de la D933.

L’éventail d’activités est assez large. Elles sont nombreuses en agro-alimentaire: serres (dont une installation de 150 000 m2 pour les tomates), expédition de fruits (marché de gros et au cadran) avec plusieurs sociétés de négoce de fruits et légumes comme Rougeline (Odilis, 55 sal.), Ortolan (40 sal.), Aquitaine Distribution Fruits (25 sal.) ainsi que des usines de transformation comme Dalfour (110 sal.) et la fabrique de jus de fruits et légumes Les Jus de Marmande (55 sal., ex-Pampryl passé à la coopérative Terres du Sud); boulangerie Le Fournil Gascon (50 sal.); négoces d’aliments du bétail et céréales SDA (85 sal.), de matériaux Wendel (65 sal.), BMSO (25 sal.), Dufau (20 sal.); transports Trzit (50 sal.).

La principale usine est toutefois de construction aéronautique: Creuzet (930 sal.) est présent depuis 1934, et spécialisé dans l’aéronautique depuis 1950. Dans d’autres domaines, verrerie Veraqui (groupe Pilkington, 70 sal.), mécanique Auriol (35 sal.); la scierie Espiet, premier moulurier de France, a été reprise par le groupe Gascogne Bois-Escobois (65 sal.); scierie Minin (45 sal.); maçonneries Arici (75 sal.), Batiplus (35 sal.), isolation Isoweck (25 sal.), nettoyage Espace Nettoyage (90 sal.), garages.

La commune avait environ 10 000 hab. autour de 1900; elle est passée à 13 500 en 1962 et poursuit sa progression (+180 hab. depuis 1999). L’aire urbaine aurait 36 300 hab. (22 communes), l’unité urbaine 29 800 (11 communes); Marmande anime la communauté d’agglomération du Val de Garonne, la plus grande du département, associant 31 communes (46 300 hab.); v. Garonne (Val de). L’arrondissement de Marmande, limitrophe de la Gironde et de la Dordogne, couvre le NO du département et compte 83 700 hab., 98 communes. Deux nouveaux cantons portent le nom de Marmande, le premier associant 9 communes à une fraction de la ville (9 300 hab.), le second 10 autres communes au reste de la ville (8 500 hab.).


Marmande

v. Lys-Haut-Layon


Marmande

v. Mareuil-sur-Lay-Dissais