Marsillargues

(6 300 Marsillarguois, 4 271 ha) est une commune du département de l’Hérault dans le Pays de Lunel (Lunel (Pays de)), 3 km ESE du chef-lieu. C’est la commune la plus orientale de l’Hérault. Sa limite suit celle du département du Gard, le long du Vidourle, que traversent deux ponts. Le finage mesure 13 km du NE au SO et sa limite sud-occidentale longe le canal de Lunel; la limite méridionale suit le canal de Sète au Rhône. La commune a ainsi une fraction de l’étang de l’Or (golfe de la Verne et lacs des Rajols), au bord duquel s’alignent les Cabanes de Lunel.

À peu près tout le territoire est en zone inondable. La partie méridionale est en terrains encore salés, mais drainés, à pacages et manades; des mas s’y dispersent, ainsi que le hameau de Tamariguières, sur un ancien tracé du Vidourle. Des vergers les relaient vers le nord, puis les vignes (400 ha ensemble); coopératives vinicole (5 600 hl) et fruitière, station fruitière au mas de Mourgues (Sica, 40 emplois), centre expérimental horticole au mas de Carrière; Traiteur du Littoral (35 sal.); foresterie Boix (40 sal.).

Marsillargues est un vieux et solide bourg assez bien équipé au nord du finage, en dépit de son exposition aux inondations. La commune avait 3 000 hab. en 1820, 3 700 en 1901; après un léger creux à 2 800 en 1962, sa population s’est mise à croître, surtout après 1975; elle a augmenté de 920 hab. depuis 1999. Le bourg, intéressant, est ceint de boulevards de forme presque carrée, entourant des maisons bourgeoises; le château, détruit en 1305 et reconstruit en 1576 en style Renaissance, conserve des restes des 14e, 16e et 17e s., une belle orangeraie, des jardins du 17e s., et abrite un musée Paul-Pastré (arts et traditions). Marsillargues a un collège public et organise des fêtes et spectacles taurins, un festival estival de théâtre. Le nom est réputé venir du patronyme latin Marcellus, mais a été souvent écrit Massillargues et pourrait, en commun avec Marseillan et même Marseille, venir d’une racine bien plus ancienne évoquant un bord d’eau. Gaston Deferre (1910-1986), ancien ministre socialiste dont le nom est attaché aux lois de décentralisation de 1982 et à l’histoire de la presse marseillaise, est né à Marsillargues.