Meung-sur-Loire

(6 530 Magdunois, 2 035 ha) est un ancien chef-lieu de canton du Loiret, 18 km OSO de la préfecture sur la rive droite de la Loire, au confluent de la Mauve. Ce fut Magdunum, un marché protégé, le même nom que Mehun; le nom des habitants le rappelle. La ville a un château des évêques d’Orléans (13e et 16e au 18e s.), une église collégiale classée du 13e s., un musée archéologique et historique avec atelier de luthiers; jardins de roses de Roquelin, arboretum des Prés des Culands avec un conservatoire national d’ilex. Elle accueille un collège public, un centre pour handicapés, deux maisons de retraite (Korian la Lilardière, 75 sal.) Sogesco, 60 sal.; château du Mariau, (50 sal.). Elle mise sur l’activité culturelle et artisanale, surtout par la musique et le théâtre; elle aide les facteurs d’instruments de musique, une académie de musique et des concerts d’orgue; théâtre, compagnie théâtrale, festival Falstaff (masques et bouffons).

Cependant, Meung a aussi un échangeur de l’A10 avec péage, le plus grand parc d’activités du département et des usines dont la principale est MSL Circuits (électronique, 400 sal.), passée de Valéo à une firme de Floride qui vise à en faire son centre d’excellence européen pour l’équipement des automobiles; s’y ajoutent les bougies d’allumage pour automobiles NGK Spark Plug (100 sal., japonais).

La logistique est bien représentée par le dépôt et vente de fournitures de bureau par correspondance Office Dépôt NCL (140 sal.), ID Logistics (50 sal.); gardiennage Seris (310 sal.) , négoce de matériel de manutention Jungheinrich (50 sal.); La Poste (60 sal.) La commune de Meung avait 3 000 hab. au début du 20e s., contre 5 000 en 1820; puis sa population a commencé à remonter au milieu du 20e siècle, passant à 4 000 hab. en 1967 et 5 000 en 1985; elle a gagné 190 hab. après 1999. Meung est le siège de la communauté de communes Terres du Val de Loire (Val de Loire (Terres du)) (25 communes, 48 300 hab.).