Migné-Auxances

(6 130 Mignanxois, 2 896 ha dont 172 de bois) est une commune de la Vienne dans l’agglomération du Grand Poitiers (Poitiers (Grand)), 5 km au NO de la préfecture au bord de l’Auxance, à la bifurcation des N147 et 149 vers Loudun et Parthenay. Le nom était Migné avant 1958; le pluriel à Auxances semble tenir au fait qu’à la fois la rivière et un quartier portent ce nom. La ville occupe deux pédoncules de méandre successifs de l’Auxance; la N147 l contourne par le sud, où le principal échangeur a fixé la zone d’activités. À l’ouest, les gros hameaux de Limbre et Moulinet se font face au bord de l’Auxance. À l’est, le finage est traversé successivement par la LGV, l’A10, la N10 (D910) et la voie ferrée Paris-Bordeaux; il atteint le Clain, englobant la gare de fret de Poitiers (musée), son triage et ses entrepôts.

La commune accueille un institut médico-éducatif; matériel de levage Seca (50 sal.), menuiseries Poitou Menuiseries (110 sal.) et Satem (30 sal.), entreprises de bâtiment avec Vinet (revêtements, 115 sal.), Breuil (maçonnerie, 60 sal.), Sapac (finitions, 95 sal.), SPP (peinture, 50 sal.), Smac (étanchéité, 35 sal.); les installations électriques SPIE (190 sal.) et les installations thermiques Boutineau (70 sal.), d’eau et gaz ACF (20 sal.); négoce de fournitures Transitec (20 sal.); quelques magasins comme Jardiland (20 sal.), traiteur La Petite France (25 sal.), Atelier du Pain (20 sal.); transports Perrenot-Hersand (230 sal.), déménagements LDPC (Demeco, 45 sal.), grands garages dont Renault (100 sal.); La Poste (250 sal.).

La commune a eu près de 3 000 hab. en 1881 mais sa population s’était abaissée à 1 750 en 1931; elle croît depuis, passant les 3 000 en 1975, les 4 000 en 1981, les 5 000 en 1990. Elle a augmenté de 250 hab. depuis 1999. Un nouveau canton à l’ouest de Poitiers porte désormais le nom de Migné-Auxances (27 000 hab., 17 communes, 31 236 ha). Il atteint à l’ouest la limite des Deux-Sèvres.