Nay

(3 540 Nayais, 527 ha) est un ancien chef-lieu de canton des Pyrénées-Atlantiques, 18 km au SE de Pau, sur la rive gauche du Gave de Pau (on prononce Naille) dans la communauté du Pays de Nay (Nay (Pays de)). La ville est située dans une plaine de bonne agriculture, et avait des ateliers textiles au 19e s.: on y fabriquait la «laine des Pyrénées», et des bérets; elle n’a plus guère d’ateliers textiles mais une usine de constructions métalliques (Cancé, 350 sal.); La Poste déclare 40 sal., l’intérim Tribay 150; musée Béarnais à la Maison Carrée, hôtel d’un marchand drapier du 16e s.; musée du béret; collège et lycée général publics, collège et lycée catholiques Saint-Joseph, un lycée technique agricole privé étant hors la ville à Baudreix. Nay est associée à 23 autres communes dans une communauté de communes du Pays de Nay dont le siège est à Bénéjacq.

La bourgade forme une conurbation avec Coarraze et ses deux voisines Igon et Mirepeix. Sa population était remarquablement stable depuis la fin du 19e siècle, mais elle a augmenté de 200 hab. depuis 1999. La ville, étirée du nord au sud le long de la rive juste en aval du confluent du Béez, a le plan régulier d’une bastide. Elle est entourée d’un petit cirque de collines à l’ouest, qui limite son territoire. Celui-ci est un peu plus étendu au sud, où ont pris place l’hôpital et l’institution catholique d’enseignement, et surtout à l’est dans la plaine de l’autre côté du Gave, structurée en patte d’oie à partir du pont et occupée par un mélange de lotissements, d’équipements (lycée, collège, gendarmerie, terrains de sports, centre de cure) et d’ateliers.

Nay est le bureau du nouveau canton Ouzom, Gave et Rives du Néez (18 communes, 21 800 hab.).


Nay

v. Côte Ouest Centre Manche