Nonancourt

(2 410 Nonancourtois, 721 ha dont 145 de bois), est un ancien chef-lieu de canton de l’Eure dans l’arrondissement d’Évreux, 28 km au sud de la préfecture à laquelle elle est reliée par une route parfaitement rectiligne (N154). La ville est au bord de l’Avre en limite de la région, face à l’agglomération que forment Saint-Lubin-des-Joncherets et Saint-Rémy-sur-Avre en Eure-et-Loir, qui constituent ainsi avec Nonancourt une conurbation de quelque 10 000 habitants. Nonancourt en est toutefois le pilier le moins fort; ses principaux établissements sont un collège public, les transports Delaunay (180 sal.) et Gandon (25 sal.), quelques ateliers; un supermarché Carrefour (30 sal.). La commune avait entre 2 000 et 2 100 hab. de 1880 à 1910; sa population est descendue à moins de 1 700 hab. dans les années 1930 puis a trouvé une lente croissance; elle est restée étale depuis 1999. Nonancourt a choisi d’adhérer à la communauté d’agglomération du Pays de Dreux (Dreux (Pays de)), en Eure-et-Loir et donc dans une autre région.

Trois communes de l’Eure peuvent être associées à Nonancourt, en raison de leur proximité et de leur adhésion à la même communauté eurélienne.

La Madeleine-de-Nonancourt (1 200 Madeleinois, 2 261 ha dont 625 de bois), 18 km SSO de Saint-André-de-l’Eure, jouxte Nonancourt au nord sur le plateau et dispose d’un grand finage. La N12 contourne l’agglomération par le nord et y croise la N154, qui passe entre les hameaux de Buray et la Maladrerie. Le nom de la Madeleine est d’ailleurs une altération de la maladrerie, désignant un ancien écart sanitaire de Nonancourt. Le finage comporte à l’est, de part et d’autre de la vallée sinueuse du Ruet, affluent de gauche de l’Avre, les gros hameaux de Fontaine et Merville et le bois de Merville. La commune complète les activités de Nonancourt avec les transports Vallée (220 et 40 sal.), les négoces de pharmacie (ABVie, 35 sal.) et de minerais et métaux Benteler (35 sal.). Sa population n’était que de 700 hab. dans la première moitié du 20e s., mais la croissance est arrêtée.

Saint-Georges-Motel (960 hab., 497 ha), plus à l’est à 14 km ENE de Nonancourt, est dans la vallée de l’Eure juste après le confluent de l’Avre; elle héberge l’association Marie-Hélène pour enfants polyhandicapés (110 sal.) dans un ancien préventorium. Nommée jadis Saint-Georges-sur-Eure, la commune a pris son nom actuel en 1895. Motel est un gros hameau au sud, assorti d’un vaste château du 17e en brique et pierre, au centre d’une pièce d’eau, avec un grand parc et une allée menant à un Temple de l’Amour, à l’est au bord de l’Eure. La commune a 50 hab. de moins qu’en 1999.

Louye (240 Louyais, 520 ha dont 203 de bois), 11 km ENE de Nonancourt, a un château du 15e et du 18e s. entouré d’un beau parc; elle a 60 hab. de plus qu’en 1999. Contrairement aux précédentes, elle n’est pas limitrophe de l’Eure-et-Loir.