Perche en Nocé

(2 180 hab., 8 663 ha dont 405 de bois) est une commune nouvelle de l’Orne, créée en 2016 par la fusion de six communes du Perche, dans la communauté du Cœur du Perche (Perche (Cœur du)). Les populations sont stables depuis 1999.

Nocé (780 Nocéens, 2 105 ha) est un ancien chef-lieu de canton, 22 km SSE de Mortagne. Le village est au pied des reliefs du Perche dans la vallée de l’Erre, affluent de l’Huisne; atelier de traitements de surface DPM (Décoration protection des métaux, 25 sal.). La population a beaucoup diminué de 1870 (1 600 hab.) à 1982 (590), puis a repris modérément, et reste étale depuis 1999. La Maison du Parc est au nord de la commune au manoir de Courboyer.

Dancé (400 Dancéens, 1 461 ha), 7 km ESE de Nocé, est sur la D11 près de la vallée de la Chèvre; manoir du Plessis (16e s.) au sud, château de la Bourdinière à la pointe SE du finage (jardins signalés).

Colonard-Corubert (260 Colonardais, 1 410 ha dont 147 de bois) associe deux villages à 4 et 5 km NNO de Nocé. La commune de Colonard s’était agrandie en 1812 et 1823 en absorbant successivement Saint-Hilaire-des-Noyers au sud puis Courthioust à l’ouest; elle a pris le nom de Colonard-le-Buisson en 1932, puis a fusionné en 1959 avec Corubert au sud, adoptant alors son nom actuel.

Saint-Jean-de-la-Forêt (170 hab., 937 ha) a son petit village 4 km à l’ouest de Nocé. Saint-Aubin-des-Grois (60 hab., 398 ha) est à 5 km au SO de Nocé.

Préaux-du-Perche (530 Préaliens, 2 352 ha) est au sud de Nocé; son village est au bord de la rive gauche de l’Erre 6 km SSE de Nocé; tout près se tient le manoir de la Lubinière (15e). Plus au sud, sont le manoir de la Tarainière (15e) et le Jardin François.