Périgny

(8 460 Pérignaciens, 1 078 ha) est une commune de la Charente-Maritime dans l’agglomération de La Rochelle (Rochelle (Agglomération de La)), jouxtant la ville à l’est, de l’autre côté de la rocade. Périgny est l’une des trois banlieues industrielles de La Rochelle avec sa voisine Aytré, et la Pallice à l’autre bout. Si l’ancienne usine d’automobiles Talbot du groupe PSA, devenue Triaxe, a disparu, son site a été réaménagé. L’usine d’équipements pour automobiles Lucas a été achetée par Delphi mais n’occupe plus que 115 personnes; les chantiers Dufour en emploient 480 à la fabrication de yachts. Le groupe Léa-Vital en ajoute 350 en parapharmacie sous diverses enseignes; appartenant à la famille Kloboukoff, il fournit notamment Intermarché en produits «bio» alimentaires et cosmétiques.

À ces têtes de file s’ajoutent les prothèses oculaires Carl Zeiss Meditec (200 sal.), les chantiers navals de plaisance Amel (120 sal.), Fra Marine (40 sal.) et Z Diffusion (35 sal.) et la Rochelaise de Mâts Sparcraft (20 sal.); composants électroniques Systrel (45 sal.), métallerie DL (30 sal.), transmissions HS (25 sal.), Pompes Lafon (30 sal.), imprimerie IRO (35 sal.), imprégnation de bois RCOH (Lecarre, 30 sal.) plus un centre d’appels Sitel (710 sal.); atelier protégé Iris (40 sal.).

Dans d’autres domaines, menuiseries Atelier Blu (45 sal.), Le Cormier (35 sal.), Sacre (30 sal.), installations électriques Brunet (55 sal.), Somelec (30 sal.), Ineo (30 sal.), SPIE (30 sal.), thermiques Garanka (30 sal.), peinture Brunereau (30 sal.), travaux publics Dufour (30 sal.), traitement des eaux Saur (50 sal.), nettoyage Onet (210 sal.), collecte d’ordures Urbaser (60 sal.); distribution d’électricité RTE (80 sal.) et Enedis (60 sal.)

Metro (70 sal.), vente par automates Merling (55 sal.), négoce de produits chimiques Périmètre (75 sal.); multiplexe de cinéma CGR (45 sal.), comptabilité Strego (30 sal.), La Poste (150 sal.); publicité Adrexo (170 sal.), Rhinos (70 sal.) et Mediapost (55 sal.); transports TEC (35 sal.); maisons de retraite, dont un ehpad (35 sal.).

La ville n’avait encore que 1 500 hab. en 1960, mais elle était passée à 6 900 en 1975, avec l’implantation de Talbot, pour retomber à 4 100 en 1990 et repartir depuis, sur d’autres bases; elle a gagné 2 330 hab. depuis 1999 (+37%). L’habitat comporte trois unités distinctes: au sud l’urbanisation principale, prolongée vers l’est par le quartier de Villeneuve; au nord le faubourg de Rompsay; au centre la grande zone industrielle, dotée d’un échangeur de la N137 à l’ouest. Entre Rompsay et la zone industrielle passe le canal de Marans à Rompsay, traité en coulée verte; centre aquatique Palmilud, avec parc paysager de 3 ha; centre commercial de la Pommeraie. L’urbanisation principale au sud s’organise de part et d’autre du domaine de Courcelles et du canal de la Moulinette, qui aboutit au port de La Rochelle.


Périgny

v. Vire au Noireau


Périgny

v. Vendômois