Plouguerneau

(6 620 Plouguernéens, 4 333 ha) est une commune du Finistère dans le Pays des Abers (Pays des), 6 km au nord de Lannilis. Son territoire s’étend entre l’Aber Wrac’h au sud et la Côte des Légendes au nord. Le littoral y est très découpé, alternant criques et promontoires, et comptant de petits ports; le nom en ferait le «plou des Cornovii» (Bretons de Cornouailles venus au 5e s.). Des parcs à huîtres sont entretenus dans l’aber Wrac’h, qui abrite un grand port de plaisance avec club nautique; le platier y est parsemé de plusieurs îles: du sud au nord Bilou, Terc’h, Wrac’h, Leac’h Venn, et Stagadon plus loin en mer, réserve ornithologique, où cependant un centre d’accueil hôtelier a été construit. Au nord-ouest se dessine la baie de Porz Malo, entre la pointe de Kastell Ac’h (site archéologique) et celle du Roc’h Pelguent, la plus septentrionale, où se voit l’éperon barré de Beg Monom; l’îleVenan est au centre de la baie, accompagnée par la petite ar Vir.

Au large de cette côte, le grand phare de l’île Vierge, construit en 1902, est le plus haut de France et peut-être d’Europe (82,5 m, 325 marches, visitable). Selon le linguiste A.J. Raude, il s’agirait là de la trace de l’ancien Vorgium, cité gallo-romaine que la tradition place à Carhaix mais qui, décrit comme proche de l’océan, était plutôt à Plouguerneau; Vorgium aurait évolué en «vierge», par l’intermédiaire du breton gwerc’h. L’île Valan, plus petite, est au SO de la Vierge. À l’est, s’ouvre une assez large baie, divisée par l’étroit promontoire du Beg ar Spins et bordée au SE par la Grève Blanche; puis la large presqu’île Saint-Michel s’avance vers le nord, raccordée à l’est à l’ancienne île Penn Enez, qui a un petit port et un site de plongée et protège la baie de Koréjou et de Moguéran. Au-delà, la côte rocheuse, bordée au centre par la petite plage du Zorn, s’étend encore vers l’est sur 3 km, jusqu’à la plage du Vougo qui est à Guissény. Plouguerneau bénéficie ainsi d’un intéressant ensemble littoral, auquel s’ajoute au sud la rive de l’Aber Wrac’h, sur 10 km jusqu’au hameau du Diouris, à la limite de Plouvien et de Kernilis.

La commune a 1 130 résidences secondaires (26% des logements), 3 campings (230 places), un hôtel. Un ensemble d’écomusées du pays Pagan, des goémoniers et de l’algue se disperse en plusieurs sites du bourg et de la côte; maison de la Mer dans la baie de Corréjou; mégalithe de Lilia, ensemble funéraire médiéval d’Iliz Coz («vieille église»). Au SE de la commune, chapelle et musée des missions à Grouanec. Le bourg est bien équipé en commerces et services; Intermarché de 55 emplois, maçonnerie Talec (25 sal.), maisons en bois GLV (25 sal.). La commune a aussi une usine de traitement des algues et engrais (Agrimer, 30 sal.). La population a repris dans les années 1990, après un léger creux (6 100 hab. en 1962, 5 300 en 1990), et a gagné 910 hab. depuis 1999; elle est supérieure à 5 000 hab. depuis plus de deux siècles.