Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt

(2 560 Port-Foyens, 1 832 ha dont 443 de vignes et 217 de bois) est une commune du département de la Dordogne, 20 km à l’ouest de Bergerac sur la rive droite de la Dordogne, face à Sainte-Foy-la-Grande (Gironde), à l’intercommunalité de laquelle elle a adhéré. Elle a une grande coopérative fruitière, un hypermarché Leclerc; Maison du fleuve avec musée de la batellerie et cellier des vignerons; mosaïques gallo-romaines, château de Fauga (18e s.). La commune s’est d’abord nommée Saint-Avit-du-Tirzac; absorbant en 1859 Le Canet au sud-ouest dans la plaine de la Dordogne, et La Rouquette au NE dans les collines, elle est devenue Port-Sainte-Foy; puis elle a fusionné en 1960 avec Ponchapt, qui est à 5 km au nord sur le plateau du Landais. Son finage est ainsi très étiré du sud au nord, sur 11 km; au sud-ouest, il est dans la plaine de rive droite de la Dordogne au Canet, traversée au sud par la dérivation de la D936 et, au nord, par la D936 et la voie ferrée, avec une zone d’activités à l’ouest. Le coteau de Dordogne est couronné à l’est par l’ancien village de la Rouquette; Ponchapt est au NO dans les vignes. La population de la commune augmente régulièrement depuis les années 1930 (1 200 hab.), gagnant 140 hab. après 1999. La ville est le bureau distributeur du Pays de Montaigne et Gurson, nouveau canton de la Dordogne, 20 communes, 14 900 hab., 28 800 ha.