Pouzauges

(5 710 Pouzeaugeais, 3 665 ha dont 400 de bois), est un ancien chef-lieu de canton de la Vendée orientale, dans l’arrondissement de Fontenay-le-Comte, 41 km au nord de Fontenay. La ville est sur le talus bordier des Collines vendéennes, sous les ruines de son vieux château fort, commencé au 9e siècle, dont il reste surtout un donjon du 12e s. Elle offre aussi une église romane poitevine à fresque du 13e s. (au Vieux-Pouzauges), des moulins, le manoir du Puy Papin (15e-16e s.), le petit lac de l’Espérance avec une base de loisirs et un centre aquatique. Le puy Crapaud, au SE du bourg, monte à 269 m et offre une large vue; les hauteurs voisines, à l’est comme à l’ouest, montent jusqu’à 276 m au Bois de la Folie, à 281 m sur la butte de la Passion, qui porte le dolmen du Marchais.

La D960 a été dotée d’une rocade de contournement par le sud, le long de laquelle s’est établie une zone d’activités avec lycée. Vers l’ouest, le lac de l’Espérance sert de base de loisirs avec camping. Au-delà, Linaudière est un hameau séparé, près de la D752. Pouzauges a un collège public, un collège et un lycée privés; une maison familiale rurale.

La ville est connue comme le fief de la firme de charcuterie et plats cuisinés Fleury-Michon, qui y a son siège, sa logistique et ses principaux ateliers; elle emploie au total 1 900 personnes en six unités. Pouzauges accueille quelques autres ateliers alimentaires comme les viandes de volaille Pro Découpe (85 sal.), l’abattoir de lapins ACLV (Lœul et Piriot, 75 sal.) et l’Assiette Bleue (poissons, 65 sal.). La ville a aussi des ateliers de mécanique Mecapack (165 sal., machines d’emballage) et Mecabor (25 sal.), de matériel agricole Coutand (25 sal.), une métallerie Chaigneau (CFTFI, 55 sal.); plastiques Prochimir (45 sal.); maçonnerie Roturier (50 sal.), finitions de bâtiment Alvès (20 sal.), transports de fret TSM (35 sal.) et de voyageurs Cars du Bocage (35 sal.); blanchisserie Initial BTB (170 sal.), nettoyage Net 85 (35 sal.), maintenance industrielle Huguet (25 sal.); supermarché U (105 sal.). La commune avait 3 600 hab. en 1954 et a crû jusqu’en 1982 puis sa population s’est stabilisée; elle a augmenté de 90 hab. depuis 1999. La communauté de communes du pays de Pouzauges a dix communes, 23 100 hab., 32 100 ha; v. Pouzauges (Pays de).