Riaillé

(2 380 Riailléens, 5 002 ha dont 1 000 de bois) est un ancien chef-lieu de canton de Loire-Atlantique dans la communauté d’Ancenis, 22 km au NO d’Ancenis sur un léger relief au-dessus de la rive droite de l’Erdre en Ancenis (Pays d’). Le bourg s’est agrandi de plusieurs lotissements comme l’Orée des Bois à l’est, la Jardière au SO. La commune englobe au nord la grande forêt d’Ancenis, au sein de laquelle les deux grands étangs de la Provostière (75 ha) et de la Poitevinière (65 ha) ont servi à l’alimentation du canal de Nantes à Brest et aux forges. Le hameau de la Poitevinière conserve des restes d’un haut fourneau et de maisons ouvrières — l’activité des forges a cessé en 1875 — et le château d’Ancenis les Bois. Au NO, le château et le hameau de la Meilleraie sont proches de l’étang de la Provostière, au bord duquel sont le château et le hameau de ce nom. Vers le sud-ouest, hameaux de Bourg-Chevreuil et de Saint-Louis de part et d’autre de l’Erdre; hameau de la Houssaie au SE avec l’une des éoliennes du champ de Pannecé. Riaillé accueille une maison familiale rurale, un collège privé; scierie et palettes TBO (Tillaut Bois Ouvrés, 35 sal.), mécanique Mecaria (25 sal.), couverture Bourgeois (25 sal.), La Poste (25 sal.). Sa population, qui put atteindre 2 400 hab. à la fin du 19e s., était stable depuis les années 1930 mais vient de gagner 580 hab. depuis 1999 (+32%).