Roquemaure

(5 540 hab. Roquemaurois, 2 622 ha dont 480 de vignes et 369 de bois) est un ancien chef-lieu de canton du Gard, 35 km NE de Nîmes, 16 km au nord d’Avignon sur la rive droite du Rhône. Il se repère aux hautes ruines du château féodal avec deux tours, sur l’éperon de la barre rectilihgne ouest-est de la montagne de Saint-Geniès. C’est aussi un ancien port du Rhône, et le centre-ville ancien a du charme; un collège public, quelques entreprises dont les transports GLS (70 sal.), Perrenot Buchaca (30 sal.) et TNT (30 sal.), Transservice Locatrans (20 sal.); une fabrique de peintures Sofec (40 sal.); négoce de fournitures Amco (25 sal.); La Poste (35 sal.). Au nord de la commune se juxtaposent les trois ponts de la principale traversée du Rhône: routier, autoroutier (A9) et LGV, la ligne Paris-Marseille faisant une vaste incursion sur la rive droite du Rhône pour contourner Avignon.

Un gros échangeur autoroutier (n°22) a été aménagé au SO de la commune au milieu des garrigues, une double aire de repos juste à l’ouest de la ville; château de Clary à l’ouest. La zone industrielle de l’Aspre est proche de l’échangeur au sud. Roquemaure a aussi une halte fluviale, un parc d’attractions Amazonia au nord près des ponts; un canal de dérivation du Rhône longe la ville en délimitant l’île de Miémar; cultures maraîchères avec serres.

La commune a eu 3 800 hab. en 1820 puis sa population s’est lentement abaissée à moins de 2 000 dans les années 1920; elle a regagné des habitants après 1950 et croît toujours, gagnant 610 hab. depuis 1999. Elle adhère à la communauté d’agglomération du Grand Avignon. Le nouveau canton de Roquemaure a 11 communes, 26 700 hab.


Roquemaure

v. Gaillac Graulhet Agglo