Rougé

(2 300 Rougéens, 5 632 ha dont 436 de bois) est un ancien chef-lieu de canton de Loire-Atlantique, 10 km NO de Châteaubriant sur la D163 (Voie de la Liberté) en Châteaubriant-Derval; au village, château et étang sur la Brutz, avec aire de loisir; voie verte sur une ancienne voie ferrée. Au NO, le finage contient une partie de la forêt de Teillay; au nord, ancienne mine de fer de la Brutz: le groupe Carnaud-Basse-Indre y avait remis en exploitation d’anciennes mines de fer dans la vallée de la Brutz, de 1920 à 1950; il en reste un petit hameau de la Minière; mais le proche musée de la mine est sur le territoire de Teillay (Ille-et-Vilaine) et une partie de l’ancienne emprise, avec deux étangs, sur le territoire de Soulvache. Le finage s’étend largement vers le SE; au sud, hameau du Grand Rigne sur la Voie de la Liberté, château de Chamballan; menhir des Pierres Velières au nord, vers la Reboursière. La population communale a oscillé entre un maximum de 2 800 hab. en 1886 et un minimum un peu au-dessous de 2 000 hab. en 1975; elle a augmenté de 110 hab. de 1999 à 2009.


Rouge (La)

v. Val-au-Perche