Ruelle-sur-Touvre

(7 520 Ruellois, 1 066 ha) est un ancien chef-lieu de canton de la Charente dans l’agglomération d’Angoulême, 7 km ENE de la préfecture. La ville se tient de part et d’autre de la Touvre, en un site depuis longtemps utilisé pour des moulins et des forges, et qui reçut en 1751, à l’initiative de Montalembert, des hauts-fourneaux et une forge à canons. Ce vieux site transformé fabrique des missiles pour la marine dans un chantier de Naval Group ex-Direction des constructions navales, (850 sal.). Les autres principaux employeurs sont la papeterie-cartonnerie Alamigeon (30 sal.), la maçonnerie CFC (25 sal.), la société de conseil Amkey (230 sal.), un Intermarché (35 sal.). La ville a un collège et un lycée professionnel publics, et une université populaire depuis 1902. Le finage est longé au nord par la N141 à quatre voies (sans accès) et son finage déborde au SO au sud de la Touvre dans le quartier des Seguins. L’habitat a gagné au NE, notamment dans le quartier des Riffauds. Ruelle n’est «sur Touvre» que depuis 1986; la commune a eu 1 500 hab. en 1851, 4 000 en 1901 et sa population a crû jusqu’en 1975 (8 100 hab.); elle a perdu près de 1 200 hab. ensuite, mais est restée stable depuis 1999. Ruelle est le bureau distributeur du canton de Touvre-et-Braconne.