Saint-Ciers-sur-Gironde

(3 080 Saint-Cyriens, 3 834 ha dont 3 000 de bois, 640 de vignes) est un ancien chef-lieu de canton de la Gironde dans l’arrondissement de Blaye, à l’est de l’estuaire de la Gironde à la limite du département, 20 km au nord de Blaye, dans la communauté de l’Estuaire (Estuaire (communauté)). Elle fut Saint-Ciers-Lalande jusqu’en 1902. La bourgade partage avec Braud-et-Saint-Louis un grand marais semi-circulaire, drainé depuis le 17e s. par des Hollandais à l’initiative du duc de Saint-Simon; spécialité de légumes; musée archéologique, collège public; magasin Super-U (35 sal.), négoce de matériaux MNB (35 sal.), installations électriques Sietel (35 sal.); maison de retraite (70 sal.) . Le reste du finage s’étend à l’est dans les premières basses collines viticoles. La population communale, descendue de 2 900 hab. en 1876 à 2 000 en 1975, a fait peu après un saut durable de près d’un millier d’habitants avec la construction de la proche centrale nucléaire; elle a baissé de 60 hab. depuis 1999.