Saint-Georges-lès-Baillargeaux

(4 180 Baillargeaux, 3 390 ha dont 1 100 de bois) est un ancien chef-lieu de canton de la Vienne, membre de l’agglomération du Grand Poitiers (Poitiers (Grand)), 12 km au NNE de la préfecture et à l’est de Jaunay-Clan. La ville est sur le bas plateau qui domine le Clain, lequel fixe la limite occidentale du finage. La commune avait 1 300 hab. en 1954, 2 000 en 1975 et poursuit sa croissance; elle s’est augmentée de 750 hab. depuis 1999 (+23%). Le nom ancien, Saint-Georges, n’a été complété qu’en 1961. Le bourg a un atelier d’optique Somtec (25 sal.), un supermarché U (65 sal.).

Dans la commune on voit le dolmen d’Aillé (la Pierre Levée), des traces de l’ancienne voie romaine issue de Poitiers vers le NNE, qui se continu à travers Dissay et Saint-Cyr, et surtout, au sud-ouest, face à Chasseneuil, le château de Vayres, des 14e et 16e-17e s. à tours rondes, châtelet et jardins, et gros pigeonnier du 17e, l’un des plus grands de la région (2 620 boulins). Aux environs, site archéologique de Vaucroc, camping. À l’est, le finage comprend les hameaux du Peu, de la Papeterie et du Champ de Gain, et une large fraction de la forêt domaniale de Moulière, où sont deux gouffres. Il porte en son milieu les traces de l’ancienne voie romaine de Poitiers vers Tours, que suit un sentier de randonnée dit des Trois Batailles de Poitiers. Baillargeaux évoquerait des champs d’orge de printemps (baillarge) adaptée aux terrains secs et caillouteux.