Saint-Maixent-l’École

(6 920 Saint-Maixentais, 522 ha) est un ancien chef-lieu de canton des Deux-Sèvres dans l’arrondissement de Niort, 24 km ENE de la préfecture. La ville se tient sur la rive droite de la Sèvre niortaise et elle est traversée par la N11; la gare est sur la rive gauche. Saint-Maixent est née auprès d’une très ancienne abbaye bénédictine disparue, dont l’église actuelle avait été refaite au 17e s. dans le style flamboyant. Place forte, devenue place de sûreté protestante, la ville fut souvent attaquée et ravagée. Aussi garde-t-elle peu de monuments anciens, comme la porte de Chalon, du 18e s.; mais il lui reste quelques intéressantes maisons bourgeoises; allées et promenades sont un site classé. Elle connut un nouvel élan à partir de 1879, avec l’installation de l’école nationale d’infanterie, devenue en 1963 école de sous-officiers (ENSOA, école nationale des sous-officiers d’active), toujours en activité: elle forme 3 500 élèves par an et occupe 900 personnes; un musée militaire l’accompagne.

La ville a rajouté «l’École» à son nom en 1926. Elle a aussi un lycée et un collège publics, un collège privé, un hôpital-maison de retraite; quelques ateliers, dont le principal est celui de la carrosserie Libner (135 sal.); fabriques de matériels de carrières Bonnet (75 sal.), de bâches Jean (45 sal.), décolletage Bonnin (45 sal.), publicité Graphic Application (45 sal.); Intermarché (45 sal.); transports et traitement de déchets Loca (20 sal.), ambulances Atlantis (20 sal.). La ville avait entre 4 000 et 5 000 hab. déjà au 19e siècle; elle est montée à 6 100 en 1936 et a culminé à 8 250 en 1999 — mais les données ne sont pas comparables: les changements de définition ont fait s’évanouir la population comptée à part (1 800 hab. en 1999), tout en en intégrant une partie dans la population municipale. Le territoire, petit, est entièrement urbanisé, avec toutefois des terrains d’exercice et de sports au NO. La ville anime la communauté de communes du Haut Val de Sèvre, qui rassemble 19 communes, 29 900 hab., 34 630 ha; v. Sèvre (Haut Val de). Elle est aussi bureau centralisateur du nouveau canton de Saint-Maixent-l’École (13 communes, 25 900 hab., 23 245 ha).