Saint-Savinien

(2 530 Savinois, 4 700 ha dont 500 de bois) est un ancien chef-lieu de canton de la Charente-Maritime dans l’arrondissement de Saint-Jean-d’Angély, 15 km au SO de celle-ci et 17 km au nord de Saintes sur la rive droite d’un méandre resserré de la Charente; v. Saintonge (Vals de). Figurant parmi les «villages de charme», c’est un ancien port, et le site d’une abbaye royale, dont le haut clocher servait de poste de guet; beau portail d’église romane à cinq voussures. Il reste une tour de l’ancien château fort de la Cave. Le bourg dispose d’un port de plaisance et d’un collège public, plus un institut médico-éducatif de l’Adapei; gare, distillerie de cognac, anciennes carrières de pierre de taille aménagées en champignonnières. La commune s’est étendue au sud en 1972-1973 en absorbant Coulonge-sur-Charente, au confluent du Bramerit, qui avait 90 hab., et Agonnay, également sur la rive droite de la Charente mais en aval à 5 km à l’ouest du bourg, qui en avait 110 et que frôle l’A837; au nord, hameau du Chaumier; quelques collines boisées à l’est. La population est stable depuis les fusions; Saint-Savinien seule avait eu 3 600 hab. en 1846.