Senonches

(3 130 hab., 6 248 ha dont 4 313 de bois) est un ancien chef-lieu de canton d’Eure-et-Loir dans l’arrondissement de Dreux, 38 km au SO de Dreux. La bourgade, «station verte de vacances», est entourée par la forêt domaniale de Senonches, et incluse dans le parc régional du Perche. On y voit plusieurs petits étangs, un château des 12e et 17e s., un musée d’arts et traditions, un musée du bois; collège public, institut médico-éducatif, maison de retraite. Dans les entreprises, matériel antifeu AER (Eurofeu, 120 et 55 sal. en plusieurs unités); engrenages Redex (20 sal.), installations électriques SMT (30 sal.), Intermarché (50 sal.); négoce de produits chimiques Biesterfeld (45 sal.).

Senonches s’est agrandie par fusion en 1972, en absorbant Tardais (50 hab.) et La Ville-aux-Nonains (150 hab.), devenus des hameaux au nord-ouest et à l’est du bourg, mais ceci a peu compté dans la croissance de sa population, passée de 2 000 hab. vers 1950 à 3 500 en 1975. Depuis cette date, elle a eu du mal à maintenir ce niveau, perdant 50 hab. après 1999. Près des trois quarts du finage sont en forêt, sauf à l’est; clairière et hameau de Tardais au NO; hameau de Laudigerie à l’ouest du bourg.

La commune est le siège de la communauté de communes des Forêts du Perche, qui rassemble 15 communes et 7 900 hab.; v. Perche (Forêts du).