Seulles Terre et Mer

Highslide JS

communauté de communes du Calvados, comprenant 28 communes et 16 900 hab. sur 19 600 ha. Son territoire s’étire du nord au sud entre ceux des communautés de Caen et de Bayeux. Le siège est à Creully sur Seulles, seule commune à dépasser 2 000 hab.

Bazenville (140 Bazenvillais, 407 ha), 4 km NO de Creully sur un bas plateau, a une église classée du 13e et un château du 18e; cimetière britannique à l’ouest.

Asnelles (610 Asnellois, 252 ha), 9 km NO de Creully, 14 km au NE de Bayeux, juste à l’est d’Arromanches, est une station balnéaire avec site de plongée et de char à voile. Située au bord de la Gold Beach, elle bénéficie de la plage et des pèlerinages du Débarquement. Elle a 430 résidences secondaires et compterait jusqu’à 3 500 personnes en saison; village de vacances, hébergements touristiques diversifiés, petite fabrique de biscuits (sablés) localement réputés, ostréiculture; bassins de lagunage au NE. La population a augmenté depuis un creux à 270 hab. autour de 1970, mais guère après 1999.

Meuvaines (150 Meuvainois, 736 ha), 7 km NO de Creully, est un petit village à 2 km de la mer. Toute la partie littorale du finage est occupée par un marais à l’abri d’une digue. Le reste s’étire sur 6 km vers le sud-ouest, le long du talus du plateau littoral, incluant le château de Maromme.

Ver-sur-Mer (1 650 Vérois, 901 ha), 8 km au nord de Creully, est une active station balnéaire dont l’urbanisation de plage rejoint maintenant l’ancien village du plateau; phare, musée Gold Beach, conchyliculture, centre de vacances; quelques anciens blockhaus à l’ouest et au sud. Au NO se prolonge le marais de Meuvaines, avec digue et épis. La commune a 310 hab. de plus qu’en 1999. La mention sur Mer est de 1903.

Graye-sur-Mer (660 Grayens, 654 ha), 9 km NE de Creully, jouxte Courseulles dont elle abrite une partie du port, et tient la rive gauche de l’embouchure de la Seulles; mais le littoral marécageux, surtout à l’ouest, n’est habité, et petitement, qu’à la limite de Courseulles à la Plaine; camping. Le village est sur le plateau tout à l’est, complété de lotissements, d’un camping et d’une colonie de vacances au sud et à l’ouest; aérium et maison pour enfants inadaptés au château de Vaux à l’ouest au débouché d’un petit vallon du plateau. Le finage dépasse un peu à l’est le cours de la Seulles et inclut dans sa vallée un autre secteur de marais. Sur Mer a été ajouté au nom en 1896. La population a augmenté de 60 hab. depuis 1999.

Banville (790 Banvillais, 468 ha), 6 km NE de Creully, 4 km au SO de Courseulles, est sur le plateau que longe la Seulles à l’est. Sa vallée y offre de beaux méandres, dont un pédoncule étroit porte des trances d’un ancien camp romain. La population a augmenté de 200 hab. (+34%) depuis 1999.

Colombiers-sur-Seulles (170 hab., 329 ha), 4 km ENE de Creully, a son petit village sur la rive gauche de la Seulles au SO de son finage, avec un menhir proche.

Sainte-Croix-sur-Mer (260 Saint-Cruciens, 208 ha), 5 km NE de Creully, est un petit village groupé du plateau. La mention «sur Mer» existait déjà en 1793 (Croix-sur-Mer) mais est indue, la commune n’ayant aucun contact avec le littoral.

Crépon (220 Créponais, 542 ha), 4 km au nord de Creully, au SO de Ver, a un village groupé et un site de plateau en partie bocager; ferme-hôtel de la Rançonnière (35 sal.).

Ponts-sur-Seulles (1 180 hab., 1 286 ha) est une commune nouvelle apparue en 2017 avec la réunion de trois communes à l’est de Creully. La principale est Lantheuil (740 Lantheuillais, 442 ha), 3 km SE de Creully, traversée par la Thue, qui laisse à l’est le hameau de Pierrepont. L’essentiel de l’habitat suit le vallon affluent de la Gronde au SO, prolongé par le château de Manneville, du 17e s., qui fut à la famille de Turgot. Amblie (280 Ambliais, 582 ha) est au nord-est, en village-rue des deux côtés de la Thue, qui rejoint la Seulles juste en aval; camping en amont près de Pierrepont. Vers l’ouest, le finage est borné par la Seulles, qui a abandonné un cirque de méandre, et contient la réserve naturelle des anciennes carrières d’Orival (boisée, 20 ha); la pierre d’Orival, calcaire coquillier du Bathoninen, se taille bien et les carrières ont servi depuis les temps mérovingiens, notamment à la cathédrale de Bayeux; elles sont encore exploitées par une petite société au sud de la réserve. Tierceville (160 Tiercevillais, 262 ha) est sur le versant gauche de la Seulles, entre Creully et Colombiers; son finage atteint au nord celui de Crépon. La population de l’ensemble a augmenté de 240 hab. depuis 1999, presque tous à Lantheuil.

Une avancée du territoire intercommunal vers ’est, entre les intercommunalités Cœur de Nacre et Caen la Mer, contient deux communes seulement.

Fontaine-Henry (480 Fontenois, 581 ha), 7 km ESE de Creully, est dans la vallée de la Mue, affluent de la Seulles, 15 km au NO de Caen. La commune est célèbre pour son superbe château renaissance aux toits vertigineux, l’un des hauts lieux de l’architecture en Normandie; fêtes florales et gastronomiques en octobre. Le finage s’étend vers l’ouest jusqu’à la limite de Pont-sur-Seulles mais n’y atteint pas la Thue. La population a baissé de 40 hab. depuis 1999.

Bény-sur-Mer (450 Bénitiens, 665 ha), 10 km ENE de Creully, n’est pas plus sur Mer que Sainte-Croix mais le prétend aussi depuis la Révolution. Le finage est bordé à l’ouest par la Mue et atteint à l’est celui de Douvres-la-Délivrande; le village est groupé; menhir de la Demoiselle au sud; +130 hab. depuis 1999 (+41%).

Les autres communes sont au sud du territoire intercommunal.

Moulins-en-Bessin (1 180 hab., 1 730 ha) est une commune nouvelle créée en 2017 par la fusion de quatre communes. Martragny (370 hab., 369 ha), 7 km au SO de Creully, en a la mairie. Le village, qui a deux campings, est sur le talus du bas plateau; au sud, le hameau de Saint-Léger est sur la D613, que suit la limite sud de la commune. Rucqueville (150 Rucquevillais, 263 ha) est un petit village juste au NE de Martragny. Coulombs (420 Coulonnais, 443 ha) est à 5 km SSO de Creully, 3 km à l’est de Martragny; au SO, groupe de serres d’horticulture au Parc. Cully (210 Cullysiens, 655 ha) est tout à l’est, sur le versant gauche de la Thue, et étire son finage vers l’est au-delà de la Thue; ancien moulin à foulon sur la Thue au NE. L’ensemble a 290 hab. de plus qu’en 1999 (+33%).

Carcagny (290 Carcois, 415 ha), 10 km SO de Creully, est bornée au nord par la N13 rectiligne, à l’ouest par le cours sinueux de la Seulles.

Ducy-Sainte-Marguerite (160 hab., 361 ha), 11 km SSO de Creully, également bornée à l’ouest par la Seulles, a son village dans un vallon qui échancre le talus du bas plateau

Loucelles (190 Loucellois, 307 ha), 9 km SSO de Creully, a un petit village sur le talus du bas plateau; le finage est longé au nord par la D613 et la N13; +50 hab. depuis 1999.

Audrieu (1 030 Aldériens, 1 131 ha), 11 km SSO de Creully, a un habitat diffus le long de la D82, élargi au Bas Audrieu au nord, le long de la voie ferrée (arrêt); motte féodale, château du 18e avec parc et hôtellerie (35 sal.), quelques fermes éparses. La Seulles borde le finage à l’ouest. Au sud-ouest, le parc éolien des Longs Champs a quatre turbines Enercon (9 300 kW), à la société Innovent. La population a augmenté de 180 hab. depuis 1999.

Cristot (220 hab., 392 ha), 13 km SSO de Creully, est une petite commune de la Plaine de Caen, au SE d’Audrieu, avec un château; +60 hab. depuis 1999.

Fontenay-le-Pesnel (1 190 Fontenassiens, 1 007 ha), 20 km au sud de Creully juste à l’est de Tilly, est ornée d’une église classée (12e au 14e s.). Le village est au bord du Bordel, qui y fait un coude puis conflue avec la Seulles à la limite occidentale du finage. Le groupe Elis a une blanchisserie-location de linge (MAJ, 115 sal.). La population a augmenté de 240 hab. depuis 1999 (+25%).

Vers l’ouest et le sud, le paysage s’anime de basses collines, en partie bocagères, et la population n’augmente que très peu hors du bourg-centre de Tilly.

Bucéels (390 Bucéelois, 484 ha), 2 km au nord de Tilly, est traversée par la D6 et longée à l’est par la Seulles, le long de laquelle se dispersent ses maisons; maison de retraite.

Lingèvres (470 hab., 1 446 ha), 4 km à l’ouest de Tilly, a un habitat dispersé dans un paysage de bocage; messagerie TLA (30 sal.).

Tilly-sur-Seulles (1 720 Tillois, 898 ha), 17 km SSO de Creully, est un ancien chef-lieu de canton, 20 km à l’ouest de Caen et 14 km au SE de Bayeux; deux cimetières militaires britanniques, musée de la bataille de 1944, collège, maison de retraite (30 sal.). La Seulles borde le finage au SE et le traverse ensuite, laissant au NE le quartier en patte d’oie de Saint-Pierre. La commune avait 750 hab. en 1936 et vers 1950; elle a gagné 450 hab. depuis 1999 (+35%).

Juvigny-sur-Seulles (85 Juvignais, 353 ha), 19 km SSO de Creully, juste au SE de Tilly, est une petite commune sans village, bornée à l’ouest par la Seulles; château du 18e au SO avec un grand parc. Le nom était seulement Juvigny jusqu’en 1938.

Tessel (250 Tessellois; 554 ha), 2 km au sud de Fontenay, est traversée par le Bordel; cimetière britannique à l’angle NE; +70 hab. depuis 1999.

Vendes (320 Vendois, 347 ha), 22 km SSO de Creully au SE de Tilly, a une église du 13e à haut clocher.

Saint-Vaast-sur-Seulles (140 Vasdastins, 425 ha), 23 km SSO de Creully juste au sud de Tilly, n’a pas de village, mairie et chapelle sont au confluent de la Seulles et de son affluent de droite le Coisel. La Seulles limite le finage à l’ouest; son nom a été ajouté en 1901.

Hottot-les-Bagues (490 Hottotais, 839 ha), 3 km au SO de Tilly, aligne ses maisons le long de la D9; église classée dite de Longraye (12e s.). La Seulles borde le finage au SE. Le nom a été Hotot, puis Hotot-les-Bagues en 1955, Hotot-Longraye de 1972 à 1982 à la suite d’une fusion momentanée. Longraye, au nord-ouest, est à présent l’un des constituants de la commune nouvelle d’Aurseulles. Les Bagues fait allusion à une fabrication artisanale ancienne, à l’image des Poëles pour Villedieu.