Communauté de communes des Hauts du Val de Saône

Hauts du Val de Saône

Highslide JS

communauté de communes de Haute-Saône, au nord-ouest, associant 48 communes et 8 700 hab. sur 48 930 ha. Le siège est à Jussey; aucune commune n’atteint 2 000 hab. La densité de population est très faible, au-dessous de 18 hab./km2, et les communes sont souvent très petites, y compris en superficie, mais avec un habitat groupé.

Jussey (1 660 Jusséens, 3 355 ha dont 748 de bois) est un ancien chef-lieu de canton, 33 km au NNO de Vesoul au confluent de la Mance et de la Saône, très aménagée; un collège public. La grosse menuiserie du groupe OGF (115 sal.) est le premier producteur européen de cercueils; le groupe, d’origine française, est passé à un fonds de pension canadien en 2017. Jussey est le siège de la maison Quivogne (115 sal.), spécialiste de matériel agricole (charrues à disques) et également propriétaire des fermetures Mischler de Frétigney-et-Velloreille; elle compte 170 sal. avec l’atelier de Pôlaincourt; un Intermarché (40 sal.); centre médico-psychologique; halte nautique sur la Saône à la limite de Cendrecourt.

Le bourg est au sud de la Mance, appuyé sur les collines; il se double, de l’autre côté de la rivière au nord, d’un grand quartier développé autour de la gare sur la voie de Chalindrey à Vesoul. Il s’orne de l’une des plus anciennes statues symbolisant la Marianne républicaine, en pied et arborant des insignes maçonniques, érigée en 1849. La Saône borne le finage à l’est. La commune a intégré en 1972 Noroy-lès-Jussey à 5 km au sud-ouest, au pied d’une double butte, qui avait alors une centaine d’habitants et n’en conserve plus que la moitié en 2020. Jussey a eu plus de 3 000 hab. au milieu du 19e s., et sa population diminue constamment depuis (-230 hab. depuis 1999. Le nouveau canton de Jussey a 65 communes (record départemental) et 12 000 hab.

Gevigney-et-Mercey (490 hab., 1 945 ha dont 218 de bois), à 4 km SE de Jussey, est issue d’une fusion des années 1790. Gevigney est sur le versant sud de la vallée de l’Ougeotte, qui atteint la Saône au NE du finage. Mercey est un peu au sud au bord d’un vallon affluent de l’Ougeotte. La commune abrite une fabrique de matériel de levage (Sahgev, 210 sal.), des entreprises de mécanique industrielle (Soc. Grayloise de distribution, 30 sal.) et de bâtiment (Carsana, 20 sal.) et un transporteur (Martin, 30 sal.), plus un centre d’aide par le travail. La commune avait 1 200 hab. au début du 19e s., 700 en 1900 et le nombre de ses habitants reste stable depuis les années 1940.

Fouchécourt (110 Fouchecourtois, 447 ha), 10 km ESE de Jussey, est sur le versant gauche de la vallée de la Saône, dont le cours limite le finage à l’est; deux haltes nautiques;

Aboncourt-Gesincourt (220 Aboncourtois, 1 068 ha dont 145 de bois), 9 km SE de Jussey, est formée de deux villages contigus sur la D56, réunis depuis 1964; elle abrite la fromagerie coopérative des Pâturages comtois (45 sal.), spécialiste de cancoillotte, (120 sociétaires). Le finage n’atteint pas la Saône à l’est et monte un peu au sud sur une butte avancée de la côte jurassique.

Lambrey (80 hab., 608 ha), est au pied de la côte jurassique à 9 km SSE de Jussey; elle a eu plus de 300 hab. avant 1850.

Augicourt (180 Augicourtois, 906 ha dont 227de bois) et à 8 km au sud de Jussey sur la D54; quelques bois au NO.

Semmadon (120 Semmadonnais, 1 082 ha dont 420 de bois), 13 km SSO de Jussey, conserve tout à l’est dans les bois la grange des Charmes (inscrite) qui dépendait de l’abbaye de Cherlieu et date en partie de 1151.

Arbecey (270 Arbecéens, 1 671 ha dont 657 de bois), 12 km SSE de Jussey, a un finage très boisé au sud. Le village est sur la D3.

Combeaufontaine (590 Combellifontains, 1 219 ha dont 642 de bois), 15 km au sud de Jussey, est un ancien chef-lieu de canton de la Haute-Saône à un carrefour local de la N19; petits ateliers de charpente métallique et matériel agricole, maison familiale rurale. Le finage est boisé et un peu accidenté, surtout au sud. La population communale augmente légèrement depuis 1975 (350 hab.), et gagné 50 hab. après 1999.

Gourgeon (220 Gourgeonnais, 1 569 ha dont 567 de bois), et à16 km SSO de Jussey sur la N19 et a 40 hab. de plus qu’en 1999. La commune est traversée par la Gourgeonne, affluent de la Saône qui coule vers le sud et a sa source officielle au village, mais dont la haute vallée se suit jusqu’au-delà de Melin jusqu’à la forêt de Cherlieu.

Cornot (140 Cornotais, 1 119 ha dont 391 de bois), 19 km SSO de Jussey, est dans la vallée de la Gourgeonne aau confluent de la Sorlière.

Lavigney (120 Lavinois, 996 ha dont 386 de bois), 19 km SO de Jussey, est dans la petite vallée de la Sorlière; coopérative laitière produisant 400 t d’emmental par an.

La Roche-Morey (270 hab., 2 939 ha dont 908 de bois), est au pied du talus des plateaux prolongeant le plateau de Langres, couronnés par les calcaires bajociens, et pompeusement nommés Montagne de la Roche; le le Pain de Beurre, à l’angle NO du finage, y monte à 426 m. La D1 suit le pied de la côte. La commune a un parc de loisirs, un ancien prieuré bénédictin (17e s.) et un collège catholique. Elle résulte d’une fusion de 1972 entre Morey (260 hab., contre 800 vers 1830) au pied de la Montagne de la Roche à l’est, Saint-Julien (60 hab.) juste au sud, Suaucourt-et-Pisseloup (60 hab., contre 340 en 1841) tout au sud, elle-même issue nd’une fusion de 1807 entre deux petits villages également au pied de la Roche; et Betoncourt-les-Ménétriers (80 hab.), qui fait clairière à part dans la plaine à près de 5 km au sud-est de Morey. La nouvelle commune avait 380 hab. en 1975; elle se dépeuple et a encore perdu 40 hab. depuis 1999.

Bourguignon-lès-Morey (50 hab., 984 ha dont 336 de bois), 25 km SO de Jussey sur le plateau à 4 km à l’ouest de La Roche-Morey, a révélé des restes préhistoriques au NE, justifiant un musée-maison du patrimoine au village. La commune est limitrophe de la Haute-Marne. La Rigotte traverse le finage avant d’aller se perdre à Farincourt (Haute-Marne).

Charmes-Saint-Valbert (39 hab., 500 ha) est à 23 km SO de Jussey dans la vallée de la Rigotte, et limitrophe de la Haute-Marne.

Molay (67 hab., 766 ha dont 178 de bois) 20 km SO de Jussey, est au pied du plateau de Langres au bord de la Rigotte; le finage touche au NO à la limite départementale.

Cintrey (100 Couchicots, 608 ha dont 167 de bois), 18 km SO de Jussey, est sur le plateau au croisement de la D1 et de la N19. La Sorlière borde le finage à l’est, dotée d’un étang de 6 ha partagé avec Preigney.

Malvillers (67 hab., 709 ha dont 235 de bois), 19 km SO de Jussey, est au bord de la Sorlière; le finage est boisé au nord, et traversé par la N19.

Melin (60 hab., 573 ha dont 228 de bois), 14 km SO de Jussey, est dan sla haute vallée de la Gourgeonne, 3 km au NO de Gourgeon; ferme fortifiée.

Oigney (43 hab., 797 ha dont 278 de bois) est 11 km SO de Jussey, avec des bois sur le relief à l’ouest.

Bougey (100 hab., 856 ha dont 265 de bois), 8 km S0 de Jussey, a un gros château des 16e-18e s.; l’Ougeotte traverse le finage à l’est.

Montigny-lès-Charlieu (160 Montignois, 2 098 ha dont 1 075 de bois), 9 km OSO de Jussey, conserve les restes de l’abbaye bénédictine de Charlieu (12e au 18e s., cloître),au sud au sein de sa forêt devenue domaniale. Le village est un peu en hauteur sur le se versant nord de l’Ougeotte.

Preigney (110 Preignolots, 1 218 ha dont 476 de bois) est à 11 km OSO de Jussey au bord de la Sorlière et au passage de la D1; Grand Bois au SE.

Chauvirey-le-Vieil (35 Chauvreillots, 337 ha dont 129 de bois), 15 km OSO de Jussey, a son petit village, doté d’un musée des outils d’hier, sur un promontoire domiant la vallée de l’Ougeotte qui limite le finage au nord. La D1 passe au pied.

Chauvirey-le-Châtel (130 Chavirois, 1 176 ha dont 549 de bois), 14 km OSO de Jussey, juche son village sur un pormontoire de confluence du versant gauche de l’Ougeotte; chapelle classée du 15e s. Son finage a une vaste extension boisée au SO (Bois de l’Hourie) et une plus petite à l’est (Bois de Charomont).

nord

Vitrey-sur-Mance (280 Vitréens, 1 348 ha dont 196 de bois), 12 km OSO de Jussey, est un ancien chef-lieu de canton Le village est situé au-dessus de la vallée de la Mance (parfois l’Amance) dans un vallon du versant sud accidenté. Son finage est borné au nord par le cours de la Mance et s’allonge d’ouest en est au sud de la vallée. Il est limitrophe de la Haute-Marne au NO. Sur le plateau à l’est, la commune a deux des éoliennes du parc de Saint-Marcel. Peuplée de plus de 1 100 hab. au début du 19e s., la commune n’a pas cessé de perdre des habitants depuis, dont encore 70 après 1999.

Betoncourt-sur-Mance (31 hab., 372 ha dont 117 de bois), 13 km à l’ouest de Jussey, a son village au pied du versant gauche de la Mance et à la limite de la Haute-Marne.

Vernois-sur-Mance (150 hab., 803 ha dont 221 de bois), 14 km ONO de Jussey, a son village au bas du versant gauche de la Mance, au pied de reliefs montant à 374 m dans les bois à la limite de la Haute-Marne. Une extension au SO dépasse la Mance en incluant le hameau de Gircourt sur le plateau méridional. La mention sur-Mance est de 1962.

Rosières-sur-Mance (51 hab., 522 ha), 10 km à l’ouest de Jussey, a son village au creux d’un vallon qui accidente le versant sud de la Mance. Le finage s’étire vers le NE le long de la vallée; au pied du versant passe la voie ferrée de Chalindrey à Vesoul. Au NE, la limite de la Haute-Marne suit le cours de la Mance.

Saint-Marcel (90 hab., 710 ha,), 6 km à l’ouest de Jussey, est entièrement sur leplateau au sud de la vallée de la Mance. Elle a six des huit éoliennes Vestas (2MW chacune) du parc dit du Pays Jusséen (société allemande Leonidas).

Cemboing (190 hab., 1 051 ha dont 297 de bois), 4 km ONO de Jussey, a son village sur la retombée méridionale du plateau que contourne la Manse, qui fixe la limite du finage au nord et le traverse à l’est. La voie ferrée passe au pied du versant droit de la Mance, au NE.

Barges (100 hab., 791 ha dont 284 de bois), 7 km NO de Jussey, a son village au bas du verant gauche de la Mance. Au nord, le finage s’avance en pointe le long de la limite de la Haute-Marne dans les bois. À la limite occidentale, la Gueuse reçoit le Maurupt puis conflue avec la Mance; au-delà vers l’ouest, le finage de Barges a une curieuse queue bifide de 17 ha sur une basse colline entre Mance et Maurupt, qui complique le tracé de la limite départementale.

Blondefontaine (270 Blondifontains, 1 340 ha dont 479 de bois), 7 km au NO de Jussey, est dans un vallon affluent de la Mance et s’y étire en village-rue le long de la D5, avec une originale église classée des années 1780, au plan octogonal et au clocher court; gouffre dit Trou de la Jacquenelle au nord-ouest au bord de la D3. Au nord, le finage est borné par la limite de la Haute-Marne; au sud, il atteint le cours de la Mance.

Raincourt (120 Raincourtois, 828 ha dont 232 de bois), 4 km NO de Jussey sur la D3, est au bord d’un autre vallon affluent de la Mance.

Betaucourt (170 Betaucourtois, 717 ha dont 173 de bois), 5 km NNE de Jussey, est dans la plaine de rive droite de la Saône, dont le cours limite le finage à l’est; maçonnerie Fumasoli (25 sal.).

Cendrecourt (210 hab., 931 ha dont 207 de bois), 3 km NE de Jussey, est bornée au nord, à l’ouest et au sud par la Saône, la limite du finage jouant avec ses anciennes sinuosités; centrale électrique au nord, halte nautique à l’ouest. Le village est sur le versant gauche de la rivière, au NO du finage; au sud, passe la voie ferrée de Chalindrey à Vesoul.

Tartécourt (28 hab., 229 ha dont 106 de bois), 9 km ENE de Jussey, a quelques maisons dans une vallée encaissée rehaussée d’un étang; le finage, contourné, s’étire d’ouest en est sur le relief boisé.

Magny-lès-Jussey (100 hab., 931 ha dont 411 de bois), 8 km NE de Jussey, a son village sur une large butte dominant les vallons qui s’engagent vers le défilé de Tartécourt.

Ormoy (220 hab., 1 954 ha dont 963 de bois), 11 km NE de Jussey, a son village sur la rive gauche de la Saône. Le finage s’étend à l’est et au sud-ouest, où il englobe le grand bois de Lajoux.

Aisey-et-Richecourt (110 hab., 780 hab. dont 204 de bois), 9 km NNE de Jussey, a son finage borné au sud par la Saône. Le centre est dans un vallon sous-affluent à l’ouest, Richecourt est un hameau tout à l’est, sur la rive droite de la Saône. Leur réunion date des années 1790. Le finage s’étend vers le sud-ouest dans la plaine de Saône.

Villars-le-Pautel (200 hab., 1 218 ha dont 521 de bois), 10 km NNE de Jussey, est dans un vallon qui descend vers la Saône et a un finage très boisé au sud-ouest, qui touche à l’ouet à la limite de la Haute-Marne.

Jonvelle (130 Jonvellois, 1 237 ha dont 540 de bois), 16 km au nord de Jussey, est sur la rive gauche de la Saône dans un petit méandre, avec un faubourg d’outrepont sur la rive droite. Le finage s’étend beaucoup plus à l’ouest de la Saône qu’à l’est; il y est limitrophe à la fois de la Haute-Marne et des Vosges. Au sud du village sur le versant droit de la Saône, site archéologique avec musées de restes romains et de vieux matériels agricoles. La D417 frôle le village au NE.

Bousseraucourt (50 Bousseraucourtois, 758 ha), 20 km au nord de Jussey, marque une nette avancée de la Haute-Saône dans le département des Vosges, qui entoiure son finage sur plus de 80%. La D417 passe tout au sud.

Bourbévelle (80 Bourbévellois, 537 ha dont 130 de bois), 14 km NNE de Jussey, est longée au nord et à l’est par la Saône. Le village est sur son versant droit, tout au nord du finage.

Montcourt (55 hab., 492 ha), 16 km NNE de Jussey, est limitrophe des Vosges et bornée au SO par le cours de la Saône. Son village est longé par la D417.

Vougécourt (150 hab., 888 ha dont 203 de bois), 19 km NNE de Jussey, est aussi limitrophe des Vosges; le village est dans un vallon affluent du Coney.

Corre (610 Corréens, 913 ha), 15 km NNE de Jussey, est à un lieu-clé, où la Saône est rejointe par le Coney et le Canal de l’Est qui suit sa vallée. La Saône devient navigable en aval; port de plaisance, aliments du bétail au moulin Jacquot (Sanders, 30 sal.), fabrique de meubles de cuisine Détroye (30 sal.), Intermarché (25 sal.). Le carrefour est desservi par la D417, la D7 et la D44. La commune a néanmoins perdu 40 hab. après 1999.

Ranzevelle (17 Ranzevellois, 238 ha), 13 km NNE de Jussey, juste au sud de Corre, a un toute petit finage circonscrit dans un méandre de la Saône.

Trois communes en limite de la Haute-Marne forment une enclave dans la communauté de communes des Hauts du Val de Haute-Saône, ayant choisi d’adhérer à la communauté haut-marnaise des Savoir-Faire.

Ouge (110 Ougeats, 1 349 ha dont 514 de bois), 10 km ONE de Fayl-Billot, 17 km OSO de Jussey, a une église inscrite (15e s.) et une croix classée du 18e s. Elle est à la source de l’Ougeotte et offre un parc botanique. Au nord le finage est borné par la Mance, que suit la voie ferrée vers Chalindrey.

La Quarte (67 hab., 319 ha) est au sud d’Ouge et longée au sud par la N19.

La Rochelle (39 Rochellois, 423 ha), au SE de La Quarte à 5 km au nord de La Roche-Morey, traversée au nord par la N19, s’orne d’un gros château, construit en 1703 sur un soubassement féodal.