Communauté de communes de Haute-Cornouaille

Cornouaille (Haute)

Highslide JS

intercommunalité du Finistère, créée en 1993 et associant 11 communes, 15 000 hab., 41 000 ha. Le siège est à Châteauneuf-du-Faou. Sa voisine du nord Plonévez-du-Faou a plus de 2 000 hab.

Collorec (640 Collorécois, 2 839 ha), 5 km au NE du bourg de Plonévez, et 11 km NNE de Châteauneuf, est bordée au nord par le cours de l’Ellez. Elle a eu plus de 2 000 hab. vers 1900. Son nom viendrait du breton kolor, la noix de terre ou conopode ou encore génotte, un tubercule comestible. Le parc éolien de Leign Ar Gasprenn (groupe Enel) y a été ouvert en 2010 au NO du finage, avec 4 hélices Enercon de 70 m (8 MW, 20 GWh).

Landeleau (970 Landeleausiens, 3 041 ha), Landelo en breton, est bordée à l’est et au sud par la vallée encaissée de l’Aulne au passage de la grande route de Rennes à Châteaulin, à 12 km ENE de Châteauneuf; biscuiterie (Yannick, 40 sal.), crêperie (Les Délices de Landeleau, 35 sal.), fabrique de machines pour l’agro-alimentaire (Balpe, 25 sal.); le nom vient de saint Thélau. La commune avait 2 000 hab. en 1921, et a perdu 90 hab. depuis 1999. Au NE, le village de Pénity-Saint-Laurent est au confluent de l’Aulne et de l’Ellez.

Spézet (1 880 Spézétois, 6 067 ha dont 572 de bois), 9 km à l’est de Châteauneuf, est bordée au nord par la vallée de l’Aulne; Spezed, à l’origine Spethut, évoque le nom de la groseille en breton. Le finage s’étend largement sur le plateau que domine au sud le Toullaëron; oppidum du Crann et la belle chapelle de Notre-Dame du Crann (vitraux, pardon avec offrande de beurre) et le jardin botanique des Montagnes Noires; allée couverte au nord du bourg, menhir de Kerescan à l’ouest; écluses et anciens moulins sur l’Aulne. Au sud-est sont le Roc’h Toullaëron, point culminant des Montagnes Noires (326 m) , le manoir, le col et le bois de Toullaëron, dont le nom de sommet (toul) est volontiers associé à l’idée de voleurs (laëron) mais a pu venir de la rivière voisine Laër. Deux éditeurs se sont installés à Spézet, dont Coop Breizh (20 sal.), ainsi que plusieurs petits ateliers (Affutages de l’Armor, 20 sal.); la commune a eu plus de 4 000 hab. en 1911, 3 000 en 1950.

Saint-Goazec (730 Saint-Goaziens, 3 376 ha dont 894 de bois), 6 km SE de Châteauneuf, est bordé au nord par les méandres de l’Aulne. La commune est dotée de quelques petites entreprises d’agro-alimentaire dont une source d’eau minérale du groupe Roxane. Le département du Finistère exploite au NO le domaine de Trévarez, avec une ferme expérimentale de 106 ha, un parc floral de 75 ha et une base de loisirs avec train touristique (70 000 visiteurs par an, 40 sal.). Le finage est traversé par les deux barres boisées des Montagnes Noires, dont l’altitude monte à 304 m au Roc’h an Aotrou; montagne de Laz au sud. Une allée couverte est à l’est au Menez an Duc avec un menhir dans le Coat Quéinec; anciennes ardoisières. La population a bien diminué depuis les 1 900 hab. de 1906, perdant encore 50 hab. depuis 1999.

Leuhan (800 Leuhannais, 3 275 ha) est à 13 km SSE de Châteauneuf; usine de salaisons Loussouarn (55 sal.), placements PLR Finance (25 sal.). Le finage est bordé au nord par le cours de l’Odet.

Coray (1 940 Corayens, 3 136 ha), au pied d’une butte, tient un carrefour à 19 km au SSO de Châteauneuf et 23 km ENE de Quimper, où travaillent plusieurs petites entreprises, dont une biscuiterie Loc Maria (20 sal.); elle a gagné près de 300 hab. depuis 1999. L’Odet borde le finage au NO.

Trégourez (1 010 Trégourezois, 1 772 ha), à 13 km SSO de Châteauneuf, est au contraire au nord de l’Odet et monte au nord sur les Montagnes Noires. Elle a une usine de salaisons (Guéguen, 80 sal.), transports Guyader (30 sal.); +50 hab. depuis 1999.

Laz (680 Laziens, 3 444 ha dont 480 de bois), 9 km SSO de Châteauneuf, dont le nom indique un lieu élevé, a son bourg entre les deux principales barres des Montagnes Noires. Elle accueille le parc de loisirs du Point de Vue (14 ha) au-dessus de la vallée de l’Aulne qui borde le finage au nord.

La commune la plus occidentale est Saint-Thois (730 Saint-Thoisiens, 1 810 ha), 7 km au SO de Châteauneuf. Le bourg est près de l’Aulne, côté sud également; négoce de matériaux Copab (65 sal.), +70 hab. depuis 1999. Saint-Thois, Laz et Trégourez avaient chacune 1 500 hab. en 1911, Leuhan 1 900 et Coray 2 800: la dépopulation a été très forte au 20e siècle en ces confins, et ne s’est pas partout arrêtée.


Châteauneuf-du-Faou

(3 790 Châteauneuviens, 4 258 ha) est un ancien chef-lieu de canton du Finistère, 26 km à l’est de Châteaulin, sur la rive droite concave d’un méandre de l’Aulne. Le nom de Châteauneuf était attesté au 11e siècle sous sa forme latinisée; Faou est le hêtre. La bourgade est perchée au-dessus d’un amphithéâtre de méandre de l’Aulne; il a un collège public et un privé, de gros marchés aux bestiaux et des ateliers d’agro-alimentaire, complétés par l’emballage. Le plus gros employeur est l’usine de viande de porc de la Socopa, créée en 1965, abattant et découpant un million de porcs par an (groupe Triskalia, ex-Jeffroy, 570 salariés); saumonerie Guyader (150 sal. plus saisonniers), andouillerie du Château (35 sal.); négoce de matériaux Jacq (50 sal.); centre Leclerc (45 sal.) et Intermarché (20 sal.), Crédit Agricole (20 sal.), La Poste (25 sal.).

La ville figure comme «station verte de vacances»; toutefois, les installations nautiques et de loisirs, dont deux campings, qui sont au pied de la ville sur la rive gauche de l’Aulne, accessibles par un petit pont, relèvent de la commune de Saint-Goazec. La N164 traverse le nord du finage, offrant un échangeur qui a fixé un parc industriel avec héliport; bois de Coat Broëz à la pointe NO, au bord du Ster Goanez dont le cours encaissé fixe la limite occidentale du finage, l’Aulne fixant sa limite méridionale. La population communale augmente un peu depuis les 3 300 hab. de 1954 (+60 hab. après 1999), mais avait atteint 4 300 en 1911. La ville est le siège de la communauté de communes de Haute-Cornouaille, qui associe onze communes (15 000 hab., 41 100 ha dont 2 800 de bois); v. Cornouaille (Haute).


Plonévez-du-Faou

(2 170 Plonévéziens, 8 073 ha dont 560 de bois) est une grande commune du Finistère en Cornouaille (Haute), 8 km au nord de Châteauneuf-du-Faou; le nom est comme «villeneuve-de-la-hêtraie». Le bourg est au centre d’une étoile de six routes. Le finage atteint au SE un méandre de l’Aulne à Kerganévet; à sa pointe NE, il touche au Parc d’Armorique par la chapelle Saint-Herbot, intéressant témoignage du gothique flamboyant avec sculptures sur bois (14e s.). Ce vaste territoire avait nettement dépassé les 5 000 habitants entre 1900 et 1930 mais la population n’a cessé de diminuer depuis, même après 1999 (-90 hab.). Il a quelques petites entreprises, dont une menuiserie coopérative (MCA, 45 sal.), un atelier de matériel agricole (Armor Industrie, 25 sal.).