Communauté de communes des Coteaux Bellevue

Coteaux Bellevue (communauté de communes des)

Highslide JS

intercommunalité de la Haute-Garonne au nord-est de Toulouse, associant 7 communes et 19 800 hab. sur 4 800 ha.

Six communes, Pechbonnieu (siège), Castelmaurou, Montberon, Rouffiac-Tolosan, Saint-Geniès-Bellevue, Saint-Loup-Cammas ont plus de 2 000 hab.

Labastide-Saint-Sernin (1 920 Labastidiens, 497 ha) est juste au nord de Pechbonnieu dans la vallée du Girou. Elle n’avait que 140 hab. en 1954, 600 en 1975. Sa population encore a augmenté de 580 hab. depuis 1999, soit un gain de 43%.


Castelmaurou

(4 330 Castelmaurougiens, 1 677 ha dont 250 de bois) est une commune de la Haute-Garonne, 12 km NE de Toulouse sur la route d’Albi (N88), dans la communauté des Coteaux Bellevue. Les collines du Terrefort sont ici basses et à sommet plat; au NE, la commune partage la plaine du Girou avec Garidech. Elle est surtout résidentielle, avec clinique psychiatrique (Castelvieil, 100 sal.), centre de convalescence (Korian Montvert, 60 sal.), maison de retraite (la Cerisaie, 80 sal.), centre aéré; château de Saint-Geniès, en brique, du 15e s.; parc de loisirs au NE. Elle accueille aussi les travaux publics Gasparini (20 sal.), le négoce Lallemand (25 sal.), La Poste (30 sal.). Elle avait 590 hab. en 1926, 800 en 1962 et a passé les 2 000 hab. en 1985; elle a gagné 990 hab. depuis 1999 (+30%). L’autoroute A68 longe la commune à l’est, la voie ferrée vers Albi franchit les collines en tunnel.


Montberon

(2 990 Montberonnais, 635 ha) est une commune de la Haute-Garonne dans les Coteaux Bellevue, 15 km NNE de Toulouse, sur les collines dominant la vallée du Girou, dont le cours limite le territoire communal au NE. Elle s’est couverte de lotissements de villas; elle n’avait que 310 hab. en 1954, 770 en 1975 et a encore augmenté de 640 hab. (+27%) depuis 1999. Une clinique de 120 lits se spécialise dans le système nerveux et l’alcoologie (120 sal.); travaux publics ECTP (30 sal.).


Pechbonnieu

(4 510 Pechbonniliens, 752 ha) est une commune de la Haute-Garonne dans Toulouse Métropole, 11 km NNE de Toulouse dans les collines entre Hers et Girou, surtout résidentielle; elle avait 540 hab. en 1962, 1 300 en 1975; elle s’est accrue de 1 490 hab. depuis 1999 (+49%). Elle a de nombreux lotissements épars, un collège public, une maison de retraite, un supermarché Carrefour (30 sal.); maçonnerie NT (30 sal.), gardiennage Telo (30 sal.). La commune est le siège de la communauté de communes des Coteaux Bellevue (7 communes, 19 800 hab.), et le bureau du nouveau canton de Pechbonnieu, qui a 26 communes, 38 400 hab.


Rouffiac-Tolosan

(2 020 hab., 467 ha), 12 km ENE de Toulouse sur les collines entre Hers et Girou, dans les Coteaux Bellevue, est en croissance sensible: elle n’avait guère que 300 hab. vers 1950, 750 en 1982, et en a encore gagné 590 (+41%) depuis 1999. Elle accueille un centre commercial avec hypermarché Leclerc (340 sal.), transports Bergès (65 sal.), une maison de retraite (La Chênaie, 45 sal.); château de Preissac. Son finage est traversé à l’est par l’A68 et la voie ferrée vers Albi.


Saint-Geniès-Bellevue

(2 500 Saint-Genisois, 378 ha) est une commune de la Haute-Garonne, à 10 km NNE de la préfecture dans les Coteaux Bellevue, sur les collines entre Hers et Girou; château des 16e au 18e s., inscrit, avec parc. Résidentielle, et entraînée dans la croissance périurbaine, elle avait 370 hab. en 1962, 1 200 en 1975. Elle a gagné 710 hab. depuis 1999, +40%.


Saint-Loup-Cammas

(2 170 Saint-Loupéens, 365 ha) est une commune de Haute-Garonne dans les Coteaux Bellevue, 12 km NNE de Toulouse, résidentielle. L’habitat de pavillons y est soudé à celui de Pechbonnieu à l’ouest, de Saint-Geniès-Bellevue au sud; institut de rééducation Charta de l’ARSEAA, maison de santé Marigny (clinique, 130 sal.). Cammas a été rajouté en 1913; la commune n’avait que 240 hab. vers 1960, 780 en 1982; elle a 410 hab. de plus qu’en 1999 (+23%).