Antin

nom d'une ancienne seigneurie de Bigorre présent en trois lieux distincts de Paris. La rue de la Chaussée-d'Antin a 580 de long, entre le boulevard des Capucines et la rue Saint-Lazare; ancien chemin rural, elle fut au 17e siècle chemin des Porcherons ou de l'Égout de Gaillon, et commença à prendre le nom de chaussée d'Antin en 1712, en raison du voisinage d'un hôtel d'Antin, et du fait qu'elle était surélevée et empierrée à la traversée de terrains marécageux; le nom actuel est de 1816. Elle fut un lieu de résidence de nouveaux riches au 19e siècle: Balzac y fit habiter Nucingen, et Dumas le Danglars du Comte de Monte-Cristo. La présence des Galeries Lafayette sur son côté gauche en fit dès 1909 l'une des toutes premières voies à sens unique de Paris. La cité d'Antin (250 m) est juste à l'est. L'église Saint-Louis-d'Antin est assez proche, mais plus à l'ouest dans le même quartier Provence-Opéra.

La station du métro Chaussée-d'Antin est au croisement de la rue et du boulevard Haussmann, au commencement de la rue La Fayette; elle est à la fois sur la ligne 7 (1910) et la ligne 9 (1923). Il existe aussi une impasse d'Antin, mais dans le Triangle d'Or du 8e arrondissement, où la rue Franklin-D.-Roosevelt se nommait naguère avenue d'Antin et fut plantée d'arbres en 1723 par le Louis de Pardaillan de Gondrin, duc d'Antin; et une rue d'Antin de 210 m dans le 2e arrondissement, traversant l'avenue de l'Opéra, dont une partie fut percée en 1840 sur les terrains de l'hôtel de Richelieu, jadis hôtel d'Antin.