Archives

8 600 hab., 37 ha, quartier de Paris dans le 3e arrondissement. L'une des composantes du Marais, il est limité au nord par les rues Pastourelle, du Poitou et du Pont-aux-Choux, à l'est par le boulevard Beaumarchais, au sud par les rues des Francs-Bourgeois et du Pas-de-la-Mule, et à l'ouest par la rue des Archives. Il est traversé par les rues de Turenne et Vieille-du-Temple dans le sens sud-nord. Il comprend au sud-ouest l'ensemble des Archives Nationales avec les hôtels de Soubise et de Rohan.

Ce site surchargé, ouvert en 1808, qui abrite aussi le musée de l'Histoire de France (170 000 visiteurs par an), va se spécialiser dans les archives antérieures à la Révolution et les minutes des notaires de Paris. Les Archives Nationales, qui relèvent du ministère de la Culture et n'ont pas autorité sur les archives des ministères de la Défense et des Affaires étrangères, gèrent en effet également le centre de Pierrefitte-sur-Seine, qui ouvre en 2010 et reçoit les archives nationales postérieures à la Révolution; plus le centre de Fontainebleau (archives des ministères et organismes publics), les Archives nationales d'outre-mer à Aix-en-Provence et les Archives nationales du monde du travail à Roubaix.

Au sud-est sont le lycée Victor-Hugo (480 élèves plus 460 au collège associé) et le musée Carnavalet sur l'histoire de Paris, dans un hôtel des 16e et 17e s. qui fut celui de la marquise de Sévigné et hébergea au 19e s. l'École nationale des Ponts-et-Chaussées, et dans l'hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau voisin (fin du 17e s.); le musée reçoit 400 000 visiteurs par an. La Fondation Coffim pour l'art contemporain est de l'autre côté de la rue de Sévigné; la Fondation du Patrimoine et l'Institut Historique Allemand sont à proximité. Au centre-nord, le musée Picasso est dans l'ancien hôtel Salé; il recevait 500 000 visiteurs par an et doit rouvrir en 2012 après travaux. De petits jardins flanquent ces musées.

Le quartier accueille également un musée privé de la Chasse et de la Nature dans l'hôtel de Guénégaud juste au nord, depuis 1967 (40 000 visiteurs par an); la maison de Jean Hérouet (16e s.); un musée de la Serrure dans l'hôtel Libéral-Bruant de 1685; le musée Cognacq-Jaÿ dans l'hôtel de Donon (41 000 entrées par an); ainsi que le musée des Arts Derniers (art africain contemporain) à l'est.

Dans le quartier sont aussi le lycée technique Simone-Weil (gestion, économie, 410 élèves), la clinique du Marais, et deux églises: la cathédrale arménienne Sainte-Croix du 18e s. à l'ouest et Saint-Denys-du-Saint-Sacrement à l'est, de 1835 en style néoclassique. Une caserne de gendarmerie, au sud-est rue de Béarn, occupe l'emplacement d'un ancien couvent de minimes.

Le nom du quartier tient à la présence des Archives Nationales. La rue des Archives a 900 m de long entre la rue de Rivoli et la rue de Bretagne, dans les 3e et 4e arrondissements. Elle a été formée après 1850, et encore en 1923, à partir de tronçons aux noms variés et changeants, et son nom confirmé en 1874 et 1890. La rue de Sévigné (390 m) longe le lycée et le collège Victor-Hugo, et le musée Carnavalet, qui comme l'hôtel Carnavalet fut la résidence de la marquise de Sévigné (1626-1696); ancienne rue de la Culture Sainte-Catherine, elle a reçu le nom de l'écrivaine en 1867.