Argueil

340 hab., 695 ha, chef-lieu de canton de Seine-Maritime dans l’arrondissement de Dieppe, 38 km ENE de Rouen. Le village est situé dans la dépression du Bray, au pied du mont Sauveur (208 m), butte-témoin au milieu de la percée conséquente dégagée par l’Andelle dans la côte qui ferme au SO le pays de Bray; petit château de briques et pierres du 16e s., à quatre tourelles. Sa population varie peu, mais s’érode lentement depuis 1896 (480 hab.). Argueil est le siège de la communauté de communes des Monts et Andelle, qui réunit 15 communes et 5 300 hab., soit le canton plus une commune.

Le canton a 5 200 hab. (4 600 en 1999), 14 communes, 18 050 ha dont 4 818 de bois; il est limitrophe de l’Eure, traversé du nord au sud par la vallée encaissée de l’Andelle et assez boisé; sa partie NE est dans la plaine du Bray, sa partie sud sur le plateau, où s’étend la forêt de Lyons. Fry (150 hab., 803 ha), juste à l’est d’Argueil, avait fusionné avec elle en 1974, mais l’union n’a tenu que 4 ans. Sigy-en-Bray (660 Sigeois, 2 717 ha dont 476 de bois) et Le Mesnil-Lieubray (100 Mesnillais, 594 ha dont 118 de bois) sont d’autres villages voisins d’Argueil, dans la même percée de l’Andelle. Sigy, 2 km à l’ouest d’Argueil, conserve les restes d’une église abbatiale (12e, 13e et 18e s., clocher du 15e). Signy a gagné une centaine d'habitants de 1999 à 2008. Le Mesnil, 3 km SSO d’Argueil, a un château de brique de la fin du 15e s., dit de la Reine Blanche, avec parc; la commune n'avait que 65 hab. en 1999.

Au sud, 17 km à l’ouest de Gournay, La Feuillie (1 260 Feuillois, 3 976 ha dont 1 481 de bois), dans une grande clairière au nord de la forêt de Lyons, est de loin la commune la plus peuplée du canton et fait figure de village-centre; elle a reçu le collège public du canton et l’office de tourisme de la communauté. Elle avait dépassé 2 500 hab. au début du 19e siècle; sa population a décliné jusqu'en 1906 puis est restée stable, et a gagné 150 hab. de 1999 à 2008. Nolléval (420 Nollévalais, 993 ha), 5 km au NO de La Feuillie et 7 km SSO du chef-lieu, dans la vallée de l'Andelle, accueille les constructions métalliques Bray (BCM, 25 sal.) et a gagné 120 hab. (+40%) de 1999 à 2008.