Arrats (l')

cours d'eau de l'est de la Gascogne gersoise, long de 162 km; il est formé par la réunion des deux petites branches de l'Arrats Darré et de l'Arrats Devant, toutes deux isues de Thermes-Magnoac, et coule en direction du nord. Il alimente le grand lac de barrage des Coteaux de Gascogne dit réservoir de l'Astarac, à Bézues-Bajon, puis passe par Faget-Abbatial, Castelnau-Barbarens et Aubiet. Il dessine une ample courbe vers l'est par Mauvezin, à la faveur d'une ondulation tectonique du Lectourois, jusqu'à Saint-Clar; il fixe ensuite la limite entre le Tarn-et-Garonne et le département du Gers, puis atteint la rive gauche de la Garonne en aval d'Auvillar, face à Valence.

Le nom de l'Arrats a été choisi par deux intercommunalités. La communauté de communes des Bastides du Val d'Arrats est un groupement intercommunal du Gers formé à l'origine par les deux communes de Mauvezin et sa voisine Saint-Antonin puis étendu à 15 communes (4 100 hab.). La communauté de communes d'Arrats-Gimone, dans le Gers également, associe 20 communes autour de Gimont, 7 500 hab.