Artouste

lac et station de ski du pays d'Ossau dans la commune de Laruns (Pyrénées-Atlantiques). Le lac de cirque glaciaire, de forme ronde, est situé à 1 997 m; son plan d'eau mesure 56 ha et il est profond de 84 m; son niveau a été rehaussé par un barrage, et il alimente les trois centrales d'Artouste, de Miègebat et du Hourat en vallée d'Ossau. Un peu plus haut se trouvent les petits lacs à truites d'Arremoulit (7 ha et 65 m de profondeur pour le plus grand, 2,5 ha et 40 m pour le lac supérieur) et d'Arrious (4 ha).

La construction des centrales et les aménagements ont été conduits dans les années 1923 à 1929 par la Compagnie des Chemins de Fer du Midi qui, pour aménager Artouste, avait posé à 2 000 m d'altitude une voie ferrée de 50 cm d'écartement, sur 10 km de long. Entretenue, ouverte au public, passée à la Sncf puis, en 1981, au département des Pyrénées-Atlantiques, elle connaît un grand succès de fréquentation: 150 000 voyageurs par an. Accessible depuis la centrale d'Artouste par un téléphérique dès 1930, transformé en télécabine en 1981, elle permet une excursion de 3h30 jusqu'au lac d'Artouste.

Le lac est dans la vallée du Soussouéou, tandis que la centrale est dans celle du gave de Brousset, empruntée par la route du col du Pourtalet; elles sont séparées par la haute crête qui va du Lurien (2 826 m) au pic de la Sagette (2 031 m). La station de ski de Fabrèges est sur le versant nord et ouest de cette crête; elle compte 13 pistes et 10 remontées mécaniques entre 1 600 et 2 200 m, et un petit village d'altitude récent. Dans la vallée du Brousset, le lac de barrage de Fabrèges (54 ha, 2 km de long) a été aménagé entre 1940 et 1947 pour compléter le dispositif hydroélectrique.