Auteuil-Nord

quartier du 16e arrondissement de Paris. Il est limité au nord par la rue de l'Assomption, au sud par la rue d'Auteuil et la rue Antoine-Roucher. Il donne à l'est sur la rive droite de la Seine, longée par l'avenue de Versailles, le quai Louis-Blériot et la voie express, juste entre les ponts de Grenelle et Mirabeau. Vers l'ouest, il ouvre sur le Bois de Boulogne, entre les portes de Passy au nord et d'Auteuil au sud, dans la partie occupée par l'hippodrome d'Auteuil et le lac Supérieur. Le boulevard Suchet, l'avenue du Maréchal-Lyautey et l'allée des Fortifications séparent le Bois de la partie habitée; dans l'intervalle, s'aligne une série d'élégantes cités.

Le quartier est traversé par l'avenue Théophile-Gautier à l'est, la rue Jean-de-La Fontaine et l'avenue Mozart au centre, le boulevard de Montmorency à l'ouest., où est la Maison des écrivains et de la littérature (Mél) dans l'ancienne villa des frères Goncourt. Il contient au centre le très grand bâtiment de la Fondation des Orphelins apprentis d'Auteuil, devenue Fondation d'Auteuil et créée en 1866, gérée par l'église catholique sous le patronage de Thérèse de Lisieux; elle inclut un lycée Sainte-Thérèse. Non loin se tient l'abbaye bénédictine Sainte-Marie, de la congrégation de Solesmes.

Le quartier se distingue encore, vers l'ouest, par la fondation et le musée Le Corbusier, le groupe de cinq hôtels particuliers de Mallet-Stevens (1927) dans la petite rue qui porte son nom, la clinique Mozart de chirurgie plastique (esthétique); mais le musée Henri-Bouchard (sculpteur, 1875-1960) a fermé en 2007, les collections étant transférées à la Piscine de Roubaix. La Villa Montmorency est un vaste ensemble fermé, protégé et boisé créé dès 1853; elle réunit une collection d'hôtels particuliers où résident entre autres Vincent Bolloré et Arnaud Lagardère, Céline Dion ou Rika Zaraï, et quelques immeubles d'appartements de luxe.

Vers l'est, près du square du Pré à Chevaux, le Castel Béranger est une œuvre connue d'Hector Guimard, de 1900. Au sud-est, près de la place de Barcelone d'où part le pont Mirabeau, l'Institut des Sciences et techniques humaines (ISTH) est un lycée privé laïque à classes préparatoires du groupe Ionis, juste à côté de la clinique Rémusat (50 lits).

La station de métro Jasmin de la ligne 9 (1922) est au centre du quartier, à l'angle de l'avenue Mozart et de la petite rue Jasmin (230 m), ancien tronçon de la rue de la Cure rebaptisé en 1885 en l'honneur de Jacques Boé dit Jasmin, poète occitan (1798-1864). Les stations de métro Porte-d'Auteuil, Michel-Ange-Auteuil, Église-d'Auteuil, Mirabeau sont à la limite sud du quartier; au nord, la station Ranelagh est assez proche.

Le boulevard Suchet, portion du boulevard des Maréchaux, va de la Porte de la Muette à la Porte d'Auteuil, sur 1 700 m; il honore Louis Suchet (1770-1826), nommé général en 1798, maréchal en 1811, duc d'Albufera en 1812. Il est accompagné à l'est par le boulevard de Montmorency (960 m), ouvert en 1853 sur les propriétés de la maréchale de Luxembourg-Montmorency; à l'ouest par les avenues du Maréchal-Lyautey et du Maréchal-Franchet-d'Espérey, chacune de 500 m, ouvertes en 1929 dans l'ancienne Zone en bordure de l'hippodrome d'Auteuil, du vivant de ces maréchaux. Curieusement, il existe aussi une petite rue Lyautey, mais dans le quartier Muette-Sud.

La rue Jean-de-La Fontaine traverse le quartier du NE au SO, de la rue de Boulainvilliers, près de la Maison de Radio-France (place du Docteur-Hayem), à la rue d'Auteuil (place Jean-Lorrain); longue de 960 m, elle a complété en 2004 son ancien nom de rue La Fontaine, reçu dans la commune d'Auteuil en souvenir du fabuliste (1621-1695). L'avenue Mozart va de la chaussée de la Muette à la rue Jean-de-La Fontaine et a remplacé en 1911 une ancienne rue Mozart qui avait été nommée en 1865.